Mauritanie: Cosmos Energy annonce l'arrivée imminente de sa plateforme de forage | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
forage
© Copyright : DR

Mauritanie: Cosmos Energy annonce l'arrivée imminente de sa plateforme de forage

Par notre correspondant à Nouakchott: Cheikh Sidya le 26/01/2016 à 19h16

Une arrivée en Mauritanie de la plate forme de forage du champ II de la société «Cosmos Energy pour les hydrocarbures» est «imminente» selon une déclaration faite mardi par le Président, Directeur exécutif de la junior pétrolière américaine.

aA

Le haut responsable de «Cosmos Energy» a fait cette révélation à l’issue d’une audience que lui a accordée le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

 

Au terme de cet entretien, le patron exécutif de Cosmos Energy pour les hydrocarbures a déclaré que «cette rencontre a permis de passer en revue toutes les activités de prospection entreprise par notre société en Mauritanie, et d’annoncer l’arrivée imminente de la plateforme de forage du champ II dans le fonds marin du Sud mauritanien».

 

Par ailleurs, nous avons discuté de tous les aspects liés à la prospection effectuée par Cosmos ENERGY pour les hydrocarbures en Mauritanie.

 

De ce point de vue, le constat est que nous avons accompli du travail. Mais, il reste encore beaucoup de choses à faire»  a expliqué Inglis, cité par l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI).

 

En 2014 et 2015, Cosmos Energy a annoncé d’importantes découvertes de gaz naturel contenu dans un gisement offshore du Sud mauritanien, prés de la frontière avec le Sénégal.

 

«Du point de vue volume, le puits Tortue-1 a dépassé toutes nos espérances et permis de découvrir de vastes ressources gazières. L’imagerie sismique que nous possédons indique que l’étendue de Tortue ouest pourrait couvrir environ 90 kilomètres carrés.
Le forage d’appréciation permettra de mieux définir le volume attendu.

 

Plus important encore, d’«après les résultats obtenus et l’excellent calibrage du puits sismique, le puits Tortue I a permis de réduire considérablement les risques relatifs à notre position en eau profonde en Mauritanie, qui couvre 27.000 kilomètres carrés de superficie sous explorée», a t-il souligné.