Le360 Actualités Maroc

ع
Audrey Azoulay

Audrey Azoulay, pressentie à Matignon.

© Copyright : DR

Nouveau gouvernement en France: Audrey Azoulay pressentie à Matignon

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 12/05/2022 à 12h35

Depuis quelques jours, en France, à la veille du remaniement qui verra la naissance d’un nouveau gouvernement, le nom d’Audrey Azoulay, actuelle directrice de l’Unesco, est sur toutes les lèvres. En voici les raisons.

aA

Le 13 mai verra la nomination du futur gouvernement en France mais d’ici cette date, l’actuel gouvernement se doit de rester en place et le flou est scrupuleusement entretenu quant à l’identité de celui ou celle qui remplacera Jean Castex au poste de Premier ministre à Matignon.

 

Toutefois, cela n’empêche pas les rumeurs d’enfler et de se répandre à vitesse grand V. Sur toutes les lèvres, un nom en particulier revient: celui d’Audrey Azoulay.

 

Selon le Canard enchaîné, Emmanuel Macron connaîtrait déjà l’identité de son (ou sa) future Premier(-ère) ministre, et il s’agirait bien de la Franco-Marocaine Audrey Azoulay, dont le nom a été précédemment évoqué par le Journal du dimanche dans son édition du 8 mai.

Vidéo. Le patrimoine culturel à l’heure de l’urbanisation: quand Audrey Azoulay exprime son amour pour Casablanca 


Femme de gauche, Audrey Azoulay pourrait avoir le profil adéquat pour remplacer Jean Castex à Matignon.

 

Parmi les indices qui font pencher la balance de son côté, les propos tenus il y a quelques semaines par Emmanuel Macron, lequel indiquait que le nouveau Premier ministre devrait avoir une fibre à la fois «sociale, environnementale et productive». Autre indice, dévoilé par Clément Beaune, secrétaire d’Etat aux affaires européennes, sur BFMTV, le président de la République «a le souhait, bien sûr, d'une nomination féminine à Matignon».

 

Sans compter le parcours de celle qui occupe depuis 2017 le poste de directrice générale de l’UNESCO et qui n’est pas étrangère aux arcanes du gouvernement français au sein duquel elle a officié en tant que conseillère ès culture du président François Hollande entre 2014 et 2016, avant d’être nommée ministre de la Culture et de la Communication entre 2016 et 2017.

 

D’autres noms circulent toutefois également pour ce poste, mais avec moins de conviction, comme celui de Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé de François Hollande, ou encore celui d’Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion depuis juillet 2020.