Poutine à Abu Dhabi: Moscou en quête d’un milliard de dollars d’investissements aux Emirats | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Poutine et Al-Nahyane

Le président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine, et le prince héritier Mohamed ben Zayed al-Nahyane, le 15 octobre 2019 à Abou Dhabi. 

© Copyright : DR

Poutine à Abu Dhabi: Moscou en quête d’un milliard de dollars d’investissements aux Emirats

Par Le360 (AFP) le 15/10/2019 à 16h29

Le président russe Vladimir Poutine se trouve en visite officielle ce mardi à Abou Dhabi pour une visite visant à attirer des investissements arabes dans divers domaines de l'économie russe, et devant se solder par la signature d'accords pour un montant dépassant un milliard de dollars.

aA

Le dirigeant russe, qui s'est rendu aux Emirats au lendemain d'une visite en Arabie saoudite marquée par la conclusion d'une entente pétrolière, a été accueilli avec les honneurs à l'aéroport d'Abou Dhabi par le prince héritier Mohammed ben Zayed al-Nahyane.

 

Des drapeaux russes et émiratis ont fleuri dans les rues de la mégalopole du Golfe, alors que les panneaux routiers prodiguant en temps normal des conseils aux conducteurs ont diffusé des messages de bienvenue à Vladimir Poutine.

 

A l'approche du cortège du palais présidentiel, des avions émiratis ont survolé le ciel d'Abou Dhabi dans un panache de fumées blanc-bleu-rouge -les couleurs du drapeau russe-, et des coups de canon ont ensuite résonné.

Yémen. L'alliance entre Emirats arabes unis et Arabie saoudite en eaux troubles

 

"Parmi les pays du Golfe, les Emirats arabes unis sont leader en termes d'échanges commerciaux avec la Russie", a rappelé à la presse le conseiller du Kremlin, Iouri Ouchakov, à quelques jours de la visite. En 2018, ces échanges ont atteint 1,7 milliard de dollars.

 

"Le niveau des relations avec les Emirats est très avancé et elles ne cessent de s'améliorer", a renchéri hier, lundi 14 octobre, le ministre russe de l'Economie, Maxime Orechkine, devant des journalistes à Riyad.

 

Une dizaine d'accords pour un montant de plus de 1,3 milliard de dollars, notamment dans les domaines des hautes technologies, de la santé, ou encore de l'énergie doivent être signés dans le cadre de cette visite, selon le Fonds souverain russe.