Diam’s, l’ex rappeuse française: "je sais qu’Allah m’écoute et répond à mes douâas" | www.le360.ma

ع
Diam's l'ex rappeuse française

Diam's l'ex rappeuse française

© Copyright : DR

Diam’s, l’ex rappeuse française: "je sais qu’Allah m’écoute et répond à mes douâas"

Par Leïla Driss le 28/08/2019 à 13h20

C’est dans la presse saoudienne que l’ancienne rappeuse française a fait son retour médiatique. Elle y revient sur sa conversion à l’islam, incomprise par son public en France.

aA

Mélanie Georgiades, alias Diam’s, a connu un succès fulgurant dans les années 2000 en France, et s’est rapidement imposée comme une star du rap incontournable, notamment avec son titre "la boulette", qui totalise aujourd'hui plus de 51 millions de vues sur youtube.

 

Puis, elle s’est convertie à l’islam, s’est voilée, et a disparu des écrans et de la scène. Une conversion qui n’a pas été comprise et qui n'a pas été du goût de tout le monde. Du rap au voile islamique, il y a une distance qui peut dérouter...

 

Sept ans d’absence plus tard, Diam’s nous revient dans une interview accordée à Arab News.

 

Elle y explique ainsi «ça a été un gros choc pour les Français, ils me voyaient comme chanteuse et du jour au lendemain ils m’ont vue avec le voile» mais ce n’est pas pour autant que l’ex rappeuse est prête à renier ses nouvelles convictions ni à oublier au passage ce qu’elle était.

 

Diam’s se remémore dans cet échange le moment où sa conversion à l’islam a été médiatisée. «Les paparazzis venaient me prendre en photo à la sortie de la mosquée. Les gens se disaient: "Comment est-ce possible?". C’était impensable pour eux. Je n’avais pas parlé de ça aux médias parce que je ne savais pas quoi dire, c’était juste la foi et donc très dur à expliquer».

 

Et de révéler, «toutes ces choses, le succès, l’argent, le pouvoir, ne me rendaient pas heureuse. Je recherchais de la joie, j’étais vraiment très triste. J’étais seule et je me demandais pourquoi j’étais sur cette terre».

 

Au sujet des raisons de sa conversion à l’islam, elle explique : «Avant l’islam, je ne croyais qu’en un seul Dieu. J’étais chrétienne dans mon cœur mais sans savoir que j’avais besoin de parler à Dieu. Maintenant pour chaque chose dans ma vie, qu’elle soit bonne ou mauvaise, je sais qu’Allah m’écoute et répond à mes douâas. Je peux attendre et je sais qu’Allah est avec les personnes patientes.»

 

En 2017, Diam’s a déménagé en Arabie Saoudite où elle réside depuis, en compagnie de son mari, un ancien rappeur franco-tunisien, Faouzi Tarkhani.