Le360 Actualités Maroc

ع
Mister You

Le rappeur franco-marocain Younès Latifi, alias Mister You.

© Copyright : DR

En partance pour le Maroc, le rappeur Mister You arrêté à l’aéroport d’Orly, à Paris

Par Leïla Driss le 25/07/2022 à 18h38

Mercredi 20 juillet 2022, alors qu’il s’apprêtait à embarquer avec son fils de six ans sur un vol au départ de l’aéroport parisien d’Orly à destination du Maroc, le rappeur franco-marocain Younès Latifi, alias Mister You, a été arrêté.

aA

Le dénommé Mister You, célèbre rappeur parisien originaire du quartier Belleville, ne s’attendait certainement pas à ce que ses vacances en famille au Maroc prennent une telle tournure. Alors qu’il présentait ses papiers d’identité aux fonctionnaires de l’aéroport d’Orly le 20 juillet, celui-ci a été interpellé avant d’être écroué à la prison de la Santé, à Paris.

 

Faisant l’objet d’une fiche de recherche, relate le journal Le Parisien, l'artiste semblait ignorer la remise de ladite fiche aux forces de l’ordre. Son délit? Une condamnation en mars 2021 par la cour d’appel de Paris, à 24 mois de prison aménageables, pour avoir fait la promotion, en 2019, sur les réseaux sociaux, de Caliweed, l’une des plus importants réseaux de vente de cannabis d’Ile-de-France.

 

Le pourvoi en cassation rejeté, le parquet avait alors adressé un courrier au condamné au sujet de cet aménagement de peine, mais l’envoi étant resté sans réponse, la mise à exécution de la peine aurait été décidée.

Photos. Lily-Rose Depp et Yassine Stein, rappeur casablancais: l’amour au grand jour! 

 

Mister You, qui se défend à travers son avocat d’avoir reçu ce courrier, et donc d’avoir été au courant de cette décision, d’où son intention de partir en vacances, devra comparaître lors d’une audience fixée au 21 septembre prochain.

 

Ce n’est pas le premier fait d’armes de Mister You, star de YouTube et dont les clips sur la plateforme avoisinent les dizaines de millions de vues. En effet, en mai 2022, il encourait six mois de prison ferme pour avoir tenté d’acheter son permis de conduire. Il s’en était tiré à bon compte, en appel, avec une amende de 10.000 euros.