Nouveau scandale: un "mariage secret" avec le prince Harry? La presse britannique révèle un mensonge de Meghan Markle | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Meghan & Harry - Interview CBS Oprah Winfrey

Le prince Harry (à gauche) et son épouse Meghan, duchesse de Sussex, lors d'une conversation avec l'animatrice de télévision américaine Oprah Winfrey, pour une interview diffusée sur la chaîne CBS le 7 mars 2021. 

© Copyright : Joe PUGLIESE / HARPO PRODUCTIONS / AFP

Nouveau scandale: un "mariage secret" avec le prince Harry? La presse britannique révèle un mensonge de Meghan Markle

Par Leïla Driss le 23/03/2021 à 12h02

Interviewée par Oprah Winfrey sur CBS le 7 mars dernier, Meghan Markle avait pris tout le monde de court en révélant qu’elle s’était mariée avec le prince Harry trois jours avant les noces royales. Une annonce qui a ensuite été suivie d’un laborieux rétropédalage.

aA

L’interview-choc accordée par le prince Harry et son épouse Meghan Markle à Oprah Winfrey, diffusée le 7 mars dernier sur CBS continue de faire des vagues au Royaume-Uni, où l’on ne pardonne pas au couple cet épanchement impudique sur une chaîne de télévision américaine. 

 

Racisme, coups bas, méchanceté, harcèlement, pensées suicidaires… La liste des révélations de Meghan Markle sur sa vie à Buckingham Palace a ébranlé la couronne autant que les Britanniques, peu enclins à ce type de déballages médiatisés. Une annonce parmi d’autres a notamment fait l’effet d’une bombe, celle d’un mariage secret qui aurait eu lieu dans la plus grande intimité, trois jours avant les noces royales, célébrées en la chapelle Saint-George du château de Windsor, et retransmises dans le monde entier.

Vidéos. Pensées suicidaires, racisme et dénigrement: Meghan Markle se livre dans une interview-choc

 

Cette cérémonie privée se serait ainsi déroulée, selon les dires de Meghan Markle sur CBS, dans le jardin du couple, en présence de Justin Welby, archevêque de Canterbury. «Trois jours avant le mariage, nous nous sommes mariés. Personne ne le sait mais nous avons appelé l’archevêque et nous lui avons dit: “écoutez, ce grand spectacle, c’est pour tout le monde, mais nous voulons que notre union soit célébrée entre nous.” Les vœux que nous avons échangés – ils sont encadrés dans notre chambre – ont été prononcés dans notre jardin, avec l’archevêque de Canterbury, et c’est tout. Il n’y avait que nous trois», avait expliqué Meghan Markle à Oprah Winfrey.

 

Une révélation qui avait suscité l’étonnement au Royaume-Uni où la presse, très sceptique, avait émis de nombreux doutes. En effet, un tel mariage est chose impossible en Angleterre où deux témoins sont nécessaires pour qu’un mariage soit valide, sans compter que l'union doit également se dérouler dans un lieu de culte certifié.

 

Et hier, lundi 22 mars, coup de théâtre. Un porte-parole du couple a en effet apporté une précision de taille dans les colonnes du quotidien britannique Daily Beast, en expliquant ainsi que «le couple a échangé des vœux personnels quelques jours avant leur mariage officiel, le 19 mai».

Royaume-Uni: après l'interview-choc des Sussex, départ d'un présentateur britannique très critique envers Meghan Markle

 

Ces vœux partagés dans l’intimité font-ils office de mariage officiel? La réponse est non. En témoigne d’ailleurs l’acte de mariage officiel, daté du 19 mai, publié par The Sun quelques jours après l’interview. Un rebondissement qui conforte les contestations émises par les représentants de l’église anglicane au sujet de ce mariage secret, dont l’annonce les avait plongés dans l’embarras.

 

S’exprimant dans la presse britannique, le vicaire Mark Edwards avait ainsi affirmé qu’il s’agissait davantage d’une «conversation privée» entre le couple et l’archevêque de Canterbury, en guise de préparation de la cérémonie de mariage officielle. Mensonge pour les uns, malentendu pour les autres, il n’en demeure pas moins que pour Stephen Borton, ancien commis en chef du bureau de l'archevêque, Meghan Markle est «manifestement confuse et mal informée».