Paris: Rihanna accusée de "blasphème", pour avoir diffusé le remix d'un hadith lors de son défilé de lingerie | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Savage x Fenty Show 2020

Savage x Fenty Show 2020.

© Copyright : DR

Paris: Rihanna accusée de "blasphème", pour avoir diffusé le remix d'un hadith lors de son défilé de lingerie

Par Leïla Driss le 06/10/2020 à 11h28

La chanteuse barbadienne a provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux après avoir utilisé un remix qui reprenait l'extrait d'un hadith du prophète de l'islam, lors du défilé de sa marque Savage x Fenty, en pleine semaine de la mode parisienne.

aA

Vendredi 2 octobre dernier, Rihanna organisait le défilé de la collection automne de sa marque de lingerie, Savage x Fenty. Diffusé sur Amazone Prime, le show, qui intervient en plein pendant la période des défilés printemps-été dans la capitale mondiale de la mode, a pu compter sur la présence de star convoitées au premier rang de son podium, comme Bella Hadid, Cara Delevingne ou encore Demi Moore.

 

Si la collection et les modèles ont fait l’unanimité, cela n'a pas été le cas de la bande-son utilisée pour rythmer ce défilé de petites tenues sexy. En effet, Rihanna a opté pour une chanson «Doom» de la britannique Coucou Chloe, un remix dans lequel est intégré un extrait de hadith, dans lequel le prophète Mohammed évoque, selon la parole rapportée par ses compagnons, le jour du jugement dernier.

 

Hurlant au blasphème, de nombreux internautes musulmans ont lancé un appel à boycotter Rihanna et sa marque. 

 

 

 

Pour l'heure, la principale concernée n'a pas encore réagi à cette polémique, qui n'est pas sans rappeler celle provoquée il y a quelques mois par Kanye West, qui a baptisé ses nouvelles sneakers du nom de deux archanges de l'islam.