Sa vie au Maroc, son amitié avec le Roi Mohammed VI… Maître Gims se confie à Paris Match | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Maître Gims

Maître Gims au Maroc.

© Copyright : DR

Sa vie au Maroc, son amitié avec le Roi Mohammed VI… Maître Gims se confie à Paris Match

Par Leïla Driss le 18/12/2020 à 12h32 (mise à jour le 18/12/2020 à 19h50)

C’est dans les colonnes du dernier numéro de Paris Match que Maître Gims, pop star aux millions de fans, s’est longuement livré sur le Maroc... et sur la vie qu’il y mène.

aA

Quand il s’agit de parler du Maroc, l’interprète de "Sapés comme jamais" ne tarit pas d’éloges. S’il a grandi en France, c’est en effet au Maroc qu’il a choisi de s’installer il y a déjà 10 ans.

 

Dans une interview accordée à Paris Match et parue le 17 décembre, le chanteur raconte son quotidien, avec son épouse Dem Dem et leurs enfants,  à Marrakech où ils possèdent une maison. Tout commence par un coup de foudre pour la cité ocre: "j'ai connu la ville en 2009 avec des amis, on y est resté quelques semaines et ça m'a plu", explique-t-il, en soulignant par ailleurs le côté pratique de cette destination à "trois de heures de Paris" où "il fait tout le temps beau".

Vidéo. Les frères Naciri signent "Malheur malheur", le nouveau clip de Gims

 

Le chanteur d’origine congolaise revient également sur la relation privilégiée qu’il entretient avec le Roi Mohammed VI, et déclare: "j'ai rencontré le roi du Maroc, sa famille, on s'est liés d'amitié, et voilà où l'histoire commence".

 

L'artiste n'a jamais caché son sentiment d'amitié envers le souverain et il avait ainsi expliqué leur rencontre lors d'une conférence de presse précédant un concert donné place Jamaâ El Fna: "j’ai appris qu’il connaissait un peu ce que je faisais, et j’ai été très flatté. […] Je lui ai dit que je vivais à Marrakech. Il était vraiment très touché et ravi de mon choix".

 

Enfin, bien que Maître Gims se soit converti à l’islam en 2004 pour répondre selon lui à "énormément de questions sur la création, sur Dieu, sur la souffrance des gens", il assure toutefois que son installation au Maroc ne s’est pas faite pour des motifs religieux.