Le360 Actualités Maroc

ع
Samira Saïd

Samira Saïd, dans son dernier tube en darija, "Yallah rouh".

© Copyright : DR

Samira Saïd, lookée en amazone amazighe, de retour avec un nouveau tube en darija, «Yallah rouh»

Par Leïla Driss le 28/05/2022 à 18h38

Célébrant sa langue natale, la darija, aussi bien que le patrimoine culturel de son pays le Maroc, Samira Saïd est de retour avec un nouveau clip qui cartonne déjà: «Yallah rouh».

aA

«Yallah rouh», («Va-t'en»), c’est le titre du dernier morceau de Samira Saïd, chanté en dialecte marocain. En deux jours à peine après sa publication sur YouTube, le clip totalise déjà plus de 1,4 million de vues.

 

La chanteuse marocaine, sur qui le temps n’a visiblement pas d'emprise, y apparaît dans un look qui célèbre ses origines en puisant dans le patrimoine marocain et ses racines amazighes et africaines.

 

Longues tresses rasta, bijoux et tatouages amazighes, la diva joue la carte du retour aux racines et se démarque avec une chanson interprétée, une fois n’est pas coutume, en dialecte marocain.

 

 

Sur un air entrainant avec des sonorités latino, les paroles du nouveau titre de Samira Saïd sont écrites par Mohamed El Merdi et Hakim Bouamer, qui en a également réalisé la composition avec Mehdi Bouamer et Adil Khayat.

 

La sortie de ce nouvel opus musical a été précédé par plusieurs déclarations de la star au sujet de son pays d’origine. Sur les réseaux sociaux, celle-ci a partagé une photo d’elle, un perroquet sur l’épaule, dans les rues de Chefchaouen. En légende, elle déclarait: «Après deux ans d’absence, je suis de retour dans mon cher pays. Je voyage dans ses contrées et c’est comme si je le découvrais une nouvelle fois. Je le ressens différemment. Je contemple chaque endroit que je visite avec amour et passion.»

 

Quelques jours plus tard, la chanteuse posait en couverture du magazine Vogue Arabia et déclarait à nouveau sa flamme à son pays dans une interview inspirée et nostalgique, dans laquelle elle confiait: «Le Maroc est ma patrie, mon amour, et j'espère que j'ai fait quelque chose qui vous rendra fiers de moi et de ma carrière de femme marocaine qui a su réussir aussi hors de chez elle.»