Vidéo. Affaire Hamza mon bb: sur Instagram, Dounia Batma fait le dos rond | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Dounia Batma

Dounia Batma.

© Copyright : DR

Vidéo. Affaire Hamza mon bb: sur Instagram, Dounia Batma fait le dos rond

Par Khalid Mesfioui le 17/01/2020 à 15h55

Citée dans la désormais célèbre affaire Hamza mon bb, la chanteuse ne lâche pas prise et veut à tout prix garder le moral. Elle affiche même sa fierté. Déconcertant.

aA

Libre de ses mouvements, après s'être acquittée du versement d'une caution d'un montant final de 500.000 dirhams, Dounia Batma vient de publier sur son compte Instagram une nouvelle vidéo. Cet enregistrement est lié à une fête de mariage, célébrée à Tanger.

 

La chanteuse a accompagné cette publication par un commentaire plutôt poétique: «les blessures des aigles restent souriants face aux épreuves de la vie. Malgré le mal, le temps ne fera pas tomber les plumes du libre. Quoique puissent apparaitre les griffes du temps comprenant la mort et la dissipation, l’être libre… reste grand malgré les bourrasques…». 

 

 

Dounia Batma est poursuivie en état de liberté, ainsi que sa sœur Ibtissam, pour «participation à l’accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans son consentement, dans le but de nuire ou de diffamer».

 

L’autrice du clip à succès «Nadmana» est interdite de quitter le territoire national. 

Affaire Hamza mon bb: Dounia Batma en perte de vitesse et... de poids 

 

Pendant ce temps, les suites judiciaires qui ont été données à l'affaire Hamza mon bb suivent leur cours: une première condamnation a été prononcée hier, jeudi 16 janvier, à Marrakech. Un inspecteur de la Police judiciaire a été condamné à une peine de 10 mois de prison ferme et à une amende de 2.000 dirhams pour la «divulgation de secrets professionnels» et la participation à la «diffusion de fausses informations visant à porter atteinte à la vie privée d’autrui».

 

Quant à Dounia et Ibtissam Batma, la première audience de leur procès a été fixée au 10 février 2020, au tribunal de première instance de Marrakech.