Vidéo. Oujda, cuisine, théâtre… Abdel Alaoui à cœur ouvert | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cover: Oujda, cuisine, théâtre...rencontre avec Abdel Alaou
© Copyright : HAJAR TAOUFIK / LE360

Vidéo. Oujda, cuisine, théâtre… Abdel Alaoui à cœur ouvert

Par Hajar Toufik le 17/07/2021 à 18h33

Célèbre chef cuisinier, animateur culinaire et acteur, Abdel Alaoui est partagé entre plusieurs passions. Nous l’avons rencontré à Marrakech. Vêtu de sa veste de cuisine noir, il nous raconte son histoire à coeur ouvert. Entretien.

aA

De Oujda à Paris, Abdel Alaoui a quitté la capitale de l’Oriental très jeune pour rejoindre son père en France. Attiré par la cuisine dès son jeune âge, il décide d’intégrer une école hôtelière.

 

“Quand j’étais jeune, j’aidais souvent ma mère dans la cuisine et surtout pour faire du thé. J’ai retrouvé ces images grâce à une caméra que nous avions à l’époque. Et quand j’ai eu l’occasion d’étudier dans une école hôtelière, je n’ai pas hésité”, déclare le chef.

 

Pour son apprentissage, Abdel a travaillé avec de nombreux restaurateurs reconnus, tels Jacques Pactol, Guy Guenego, Michel Rostang ou encore Pierre Gagnaire. Il a également effectué plusieurs voyages, notamment à Londres et au Japon.

 

Vidéo. Championnat du monde de Tapas en Espagne: une troisième place pour Chef Moha, avec une création à base de Trid

 

Il y a quelques années, le jeune chef cuisinier a décidé de revisiter la cuisine marocaine. “Je voulais retrouver la cuisine d’enfance, celle de ma mère, d’où l’idée de créer le restaurant “Yemma” à Paris. L’idée est de casser les codes et les traditions de nourritures tout en gardant le goût”, poursuit-il.

 

Parallèlement, Abdel Alaoui n’en délaisse pas pour autant sa seconde passion: le théâtre. Il a déjà produit son spectacle “One Man Chaud”, dans lequel il allie cuisine et comédie. Il a aussi animé des rubriques culinaires de plusieurs chaînes françaises.

 

“J’ai intégré l’école de théâtre à 22 ans et c’est mon entourage qui m’a encouragé. Maintenant je pratique mes deux passions: la cuisine et la scène et je m’éclate énormément”, ajoute le jeune franco-marocain.

 

Pour Abdel, l’objectif aujourd’hui est de rentrer dans son pays natal. “Avec l’âge, j’ai de plus en plus envie de retourner au pays. Je dis souvent à mes associés que dans cinq ans je serai au Maroc”, conclut-il.