Vidéo. Un homme tué de 17 balles par le mari de Nancy Ajram: le couple se confie dans un documentaire | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Nancy Ajram

De gauche à droite: Fady Hachem, le cambrioleur Mohammad Al Mousa et Nancy Ajram.

© Copyright : DR

Vidéo. Un homme tué de 17 balles par le mari de Nancy Ajram: le couple se confie dans un documentaire

Par Leïla Driss le 13/07/2020 à 18h33

"The full story", documentaire mettant en vedette la star libanaise Nancy Ajram et son mari Fady Hashem sortira le 16 juillet pour faire la lumière sur la mort mystérieuse d’un homme dans la villa du couple au début de l'année.

aA

C’est sur la plateforme de streaming arabe Shahid VIP que sera diffusé le 16 juillet le documentaire "The full story" qui promet de relater dans les moindres détails un cambriolage qui a viré au bain de sang et qui s’est déroulé dans la villa de Nancy Ajram au début de l’année.

 

Un teaser publié sur Instagram donne d’ores et déjà un aperçu de ce documentaire dans lequel seront diffusées des images réelles de la nuit du cambriolage.

 

 

 

Rappel des faits

Le 5 janvier 2020 à l’aube, Nancy Ajram et son mari sont réveillés par un bruit dans leur propriété du Mont Liban. Fady Hashem, dentiste et époux de la star, se lève et se retrouve face à face avec un intrus qui tenait selon lui dans ses mains un sac appartenant à Nancy Ajram.

 

"J’ai alors saisi une chaise pour le frapper, mais il a brandi un pistolet et m’a demandé de l’argent, assurant qu’il ne voulait pas me faire de mal", raconte Fady Hachem dans une émission télévisée libanaise.

 

L’homme se serait ensuite dirigé vers la chambre des trois filles du couple. Fady Hachem aurait alors voulu protéger sa famille en tuant le malfaiteur à l’aide de son arme à feu.

 

Arrêté et interrogé par les enquêteurs, le mari de Nancy Ajram plaide la légitime défense et est relâché au bout de 48 heures, sous caution.

 

Vidéo. Nancy Ajram au Maroc: accusée d’arrogance, elle répond

 

 

Rebondissements judiciaires

Mais l’enquête révèle d’une part que l’arme du malfaiteur était factice et d’autre part, le rapport du médecin légiste atteste que l'homme qui a pénétré dans la villa cette nuit-là a été tué de 17 balles dans le corps: un coup de feu dans l'avant-bras droit, deux coups de feu dans l'épaule gauche, un coup sous l'aisselle gauche, trois coups dans la poitrine, deux coups dans l'abdomen, sept coups dans le dos et un coup dans la cuisse gauche.

 

De quoi éveiller les soupçons quant à la réaction "surdimensionnée" du mari de Nancy Ajram. Et la famille de la victime, Mohammed Hassan Al Moussa, d’origine syrienne et âgé de 30 ans, n’a pas souhaité en rester là, appelant à une enquête plus approfondie, car le jeune intrus serait selon elle bien connu du couple, pour qui il travaillait, chose que la star libanaise réfute catégoriquement.

 

Poursuivi pour meurtre "en état de légitime défense", sur ordre de la procureure du Mont Liban, la juge Ghada Aoun, Fady Hachem pourrait purger une peine minimale de 15 ans de prison avec travaux forcés pour "meurtre intentionnel" selon le Code pénal libanais.