200 chars américains de Type Abrams livrés aux Forces armées royales | www.le360.ma

ع
Abrams

Avec les chars de combat, de type Abrams, les FAR acquièrent une supériorité offensive incontestée.

© Copyright : dr

200 chars américains de Type Abrams livrés aux Forces armées royales

Par Ziad Alami le 30/08/2015 à 12h43 (mise à jour le 30/08/2015 à 13h00)

Le contrat des chars américains M1A1, plus connus sous la dénomination ABRAMS, est entré dans sa phase finale. Première livraison de ces engins de combat redoutables prévue pour novembre 2016. Les capacités de l’infanterie marocaine acquièrent une supériorité dissuasive incontestée.

aA

Les Abrams US feront leur baptême du feu au Maroc vers fin novembre 2016. La livraison de ces chars de combat, connus sous le nom de code M1A1, se fera sur plusieurs tranches, dont la première est prévue à la fin de 2016, dévoilent les sources du Le360.


Pas moins de 50 chars, sur un total de 200, seront ainsi livrés à la fin de l’an prochain, donnant à la division de l’infanterie marocaine une supériorité dissuasive incontestée à l’échelle du continent africain.


L’Abrams, qui sera livré aux Forces armées royales, appartient à la troisième génération de combat principal américain. Il s’agit ainsi d’une version plus développée de cet engin de combat dépassant de loin les capacités offensives du T.72, déjà acquis par les FAR auprès de la Russie.    


S’agissant des équipements d’Abrams, il faut souligner que cet engin bénéficie d’un système de protection NBC, d’un télémètre laser, d’une gyro-stabilisation du canon et d’un système de tir commandé par un ordinateur ultrasophistiqué.


L’Abrams M1A1 se distingue aussi par son canon Rheinmetall de 120 mm d’origine allemande.


Ce mastodonte d’environ 61 tonnes est mené par un équipage de 4 hommes et peut foncer à la vitesse de 72km/h, et ce, sur une distance de 465 km.

Avec les chars Abrams, les forces terrestres marocaine, fortes d'une excellente couverture aérienne assurée notamment par les chasseurs US de type F16, feront certainement la différence.