Le360 Actualités Maroc

ع
Élisabeth Moreno

Le président français Emmanuel Macron accueillant la ministre déléguée à l’Égalité femmes-hommes, Élisabeth Moreno, lors d'une réunion consacrée à l'égalité des genres au travail, le 8 mars 2022 à Paris.

© Copyright : DR

9e circonscription des Français de l’étranger: réactions mitigées à la candidature d’Élisabeth Moreno

Par Wadie El Mouden le 14/05/2022 à 18h51

Au lendemain de la désignation d'Elisabeth Moreno, tous les ex-candidats à l’investiture de la majorité présidentielle dans la 9e circonscription des Français établis hors de France ont décidé de maintenir leur candidature pour les législatives des 12 et 19 juin 2022, mis à part le député sortant, M’jid El Guerrab.

aA

Après plusieurs jours de suspense, la majorité présidentielle a annoncé jeudi dernier la candidature de la ministre déléguée à l’Egalité femmes-hommes, Elisabeth Moreno, désormais investie dans la 9e circonscription des Français établis hors de France, jusqu’à présent détenue par le député ex-LREM M’jid El Guerrab.

 

Avant la désignation d'Elisabeth Moreno, plusieurs noms se disputaient l’investiture du parti d’Emmanuel Macron et ses alliés de la majorité (MoDem, Horizons, Agir, Territoires de Progrès...) dans cette circonscription qui regroupe 16 pays du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest. C’était le cas notamment de David Azoulay, Ahmed Eddarraz, Mehdi Reddad, M’jid El Guerrab et Rachida Kaaout.

Législatives: Emmanuel Macron investit Elisabeth Moreno pour la 9e circonscription des Français établis hors de France

 

«Une élection n’est jamais jouée d’avance et seule la voix des électeurs compte. Je pense que les Français sauront choisir entre les touristes de la République et les personnes véritablement ancrées ici, ceux qui vivent avec eux», commente Mehdi Reddad, interrogé par Le360. La désignation d'Elisabeth Moreno ne semble pas dissuader l’actuel référent du parti Horizons (créé par Edouard Philippe) au Maroc et ex-référent du parti présidentiel LREM pour la région Maghreb-Sahel.

 

Mehdi Reddad confirme que, pour l’heure, sa candidature aux législatives sera maintenue, tout en apportant son soutien, dit-il, à Edouard Philippe.


Il en est de même pour Ahmed Eddarraz qui, via un communiqué, a annoncé qu’il allait continuer à défendre sa candidature aux législatives, non sans contester ce qu’il qualifie de «parachutage d'Elisabeth Moreno».

 

Réputé proche du couple Macron, Ahmed Eddarraz estime être le «candidat naturel». «Au-delà de mon histoire personnelle, inscrite dès mon plus jeune âge entre les deux rives de la Méditerranée, je suis aussi membre fondateur de LREM, depuis 2016. J'ai tissé une relation de confiance et d'estime avec Emmanuel Macron. Et ce lien privilégié avec le président de la République, ainsi que de nombreux décideurs politiques à la tête des pays de la circonscription, sera une force et une chance au moment de trouver des solutions aux problèmes de nos concitoyens», a ainsi réagi Ahmed Eddarraz dans son communiqué.

 

Et d’ajouter: «Il n'y a pas des Français de première division et des Français de seconde division. Les premiers vivraient en métropole quand les seconds seraient installés à l'étranger. Il y a simplement des Français à part entière».

Neuvième circonscription: Mehdi Reddad déclare sa candidature aux législatives françaises depuis Tarfaya

 

De son côté, David Azoulay, qui souhaitait l’investiture LREM, a décidé de rester dans la course, tout en saluant la candidature d’Elisabeth Moreno.

 

«Ma conviction et ma motivation restent intactes au regard de la solidité du programme construit avec mon équipe, les représentants et les Français de la circonscription que j’ai eus la chance de rencontrer», a expliqué David Azoulay dans une déclaration pour Le360.

 

«Mon engagement s’inscrit au-delà des appartenances politiques et reflète une gauche sociale-démocrate, juste, respectueuse des égalités, sûre de ses valeurs et capable de relever les défis qui émergent chaque jour», a-t-il ajouté.

 

David Azoulay assure que sa candidature sera celle de l’apaisement des Français dans leur quotidien. «Je suis le candidat du dialogue, l'échange interculturel étant au cœur de mon engagement associatif et ce, depuis toujours», insiste celui qui a été l’expert-comptable de la campagne présidentielle de François Mitterrand lors de son deuxième mandat en 1988.

 

Le siège de la 9e circonscription à l’Assemblée nationale est jusqu’à présent détenu par le député ex-LREM M'jid El Guerrab. Ce dernier a été condamné jeudi dernier à Paris à un an de prison ferme et deux ans d'inéligibilité pour l'agression de l'ancien responsable socialiste Boris Faure en 2017. Une décision dont il va faire appel, selon son avocat.

 

Aux dernières nouvelles, même si l'exécution de ce jugement est suspendue le temps que l'affaire soit examinée en appel, le député sortant a décidé de retirer sa candidature au profit d’Elisabeth Moreno. Lors d’une conférence de presse organisée ce samedi 14 mai à Casablanca, M'jid El Guerrab a expliqué que ce choix du retrait est justifié par la volonté de «maintenir le siège de la 9e circonscription de la majorité présidentielle dans le giron de la majorité présidentielle». Nous y reviendrons.