Aâtimad Zahidi démissionne du Conseil national du PJD et menace de claquer la porte du parti | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Aâtimad Zahidi

Aâtimad Zahidi, députée du PJD. 

© Copyright : DR

Aâtimad Zahidi démissionne du Conseil national du PJD et menace de claquer la porte du parti

Par Fatima El Karzabi le 27/10/2020 à 09h02

Députée PJD, Aâtimad Zahidi quitte le Conseil national de ce parti. Dans sa lettre de démission, datée du lundi 26 octobre, elle dénonce de nombreux dysfonctionnements qui entachent la gestion du Conseil de la ville de Témara, dont elle est une élue.

aA

Aâtimad Zahidi, députée du PJD confirme, interrogée par Le360, avoir démissionné du Conseil national de son parti et menace même de le quitter définitivement. 

 

«J’ai démissionné du conseil national car le Parti refuse de rectifier ses erreurs et poursuit dans le chemin de la mauvaise gestion de la chose publique. A plusieurs reprises j’ai dénoncé ces erreurs et demandé à ce qu’il y ait une démarche de concertation pour aller de l’avant. Mais le contraire continue de se produire. Nous sommes face à une situation dominée par un certain féodalisme», a-t-elle déclaré. Et de poursuivre: «si cela continue, je quitte le parti».

Corruption: le PJD entre deux feux

 

Aâtimad Zahidi évoque aussi la situation actuelle du conseil de la ville de Témara, dont la gestion est, selon elle, marquée par plusieurs dysfonctionnements qu'elle dénonce: «le conseil de la ville de Témara est depuis deux ans à peu près, sujet à des abus de pouvoir. Et c’est malheureusement le cas au sein de tous les conseils communaux gérés par le PJD».

 

Dans sa démission envoyée ce lundi 26 octobre 2020 au président du conseil national du PJD, Aâtimad Zahidi a notamment évoqué le sujet du non-versement des salaires des enseignants de musique du conservatoire depuis le mois de mars dernier, au prétexte de l’état d’urgence sanitaire.

 

Si des bruits courent quant au choix du RNI pour sa prochaine destination, lorsqu’elle quittera définitivement le parti, Aâtimad Zahidi reste évasive et tout de même prudente: «pour l’instant, je suis toujours membre du PJD. Quitter le parti pour un autre n’est pas dans mon agenda actuel».