Accord de pêche Maroc-UE: des eurodéputés en visite à Dakhla et Laâyoune | www.le360.ma

ع
Accord Maroc-UE
© Copyright : DR

Accord de pêche Maroc-UE: des eurodéputés en visite à Dakhla et Laâyoune

Par Mohamed Chakir Alaoui le 02/09/2018 à 15h36

Une délégation d'eurodéputés effectue, depuis ce dimanche 2 septembre, une visite de travail au Maroc. Voici l'objectif et l'agenda de cette visite.

aA

La délégation d'eurodéputés membres de la Commission INTA sur les accords et le commerce international se rendra, ce lundi 3 septembre, à Dakhla et Laâyoune en prévision de l'adoption définitive du futur accord de pêche liant le royaume et l'Union européenne (UE).

 

Conduite par l'eurodéputée française, Patricia Lalonde du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE), la délégation entreprend cette visite à l'initiative notamment de la Commission parlementaire mixte Maroc/UE que préside Abderrahim Atmoun. 

 

Parlement européen: le Maroc inflige un nouveau revers au Polisario et à l’Algérie

 

Cette commission mixte mène actuellement au Parlement européen une campagne diplomatique parallèle en faveur de l'accord agricole et de pêche entre l'UE et le Maroc.

 

Alors que le Parlement européen s'apprête dans les prochaines semaines à débattre du nouvel accord de pêche -qui permet à la flotte européenne, en particulier espagnole, de pêcher au large du littoral marocain y compris les provinces du Sud-, la délégation d'eurodéputés veut s'enquérir à Dakhla et Laâyoune des retombées des ressources sur les habitants et mesurer l'impact sur le développement socio-économique que connaissent les régions du Sud.

 

Parlement européen: face aux vrais représentants des populations sahraouies, la fuite en avant du Polisario

 

La délégation comprend notamment des eurodéputés membres de la Commission du commerce international (INTA), l'une des 22 commissions et sous-commissions du Parlement européen.

 

Durant son séjour à Dakhla et Laâyoune, la délégation d'eurodéputés rencontrera les autorités, les élus ainsi que plusieurs organisations non gouvernementales, avant de visiter des projets structurants dans la région.