Argentine: une agence de presse indépendante appelle au démantèlement du Polisario | www.le360.ma

ع
Polisario

Milices armées du Polisario.

© Copyright : DR

Argentine: une agence de presse indépendante appelle au démantèlement du Polisario

Par Ziad Alami le 28/02/2016 à 09h00 (mise à jour le 28/02/2016 à 10h33)

Total News, agence de presse argentine, vient de dresser un réquisitoire sans appel contre le front Polisario pour ses liaisons avec les narcotrafiquants et les mouvements terroristes s’activant dans la région sahélo-saharienne.

aA

C’est un appel franc et incisif que vient de lancer Total News à l’adresse de la communauté internationale pour le démantèlement du front Polisario. Dans un article fleuve sous l’intitulé «une région sans loi», l’agence de presse argentine démontre, preuves à l’appui, la compromission du front de mercenaires avec les trafiquants de drogue latino-américains, les jihadistes de tout poil, en dénonçant son implication avérée dans des affaires de rapines et de rapt d’humanitaires de l’ONU et d’Europe.

 


«Rappelons-nous, par exemple, que le 23 octobre 2013, à Rabouni, la pseudo-capitale administrative des camps de concentration dirigés par le front Polisario, trois humanitaires ont été séquestrés par des mercenaires», indique l’agence de presse argentine.

«Le rapt de ces humanitaires a été attribué à des terroristes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, mais pour tous les observateurs, il était clair que leur enlèvement ne pouvait avoir lieu sans la complicité du Polisario qui contrôle les camps de Tindouf», précise Total News.

«Le front Polisario et les camps de Tindouf constituent un terreau propice au crime organisé et au terrorisme jihadiste», relève Total News, en pointant du doigt AQMI, le MUJAO (Mouvement pour l’unité et le jihad en Afrique de l’ouest), Ansar Eddine (dirigés par l'Algérien Lyad Ag Ghali), et Boko Haram.

 

"Une véritable matrice de toutes sortes de crimes", dénonce Total News, qui appelle à démanteler les camps de Tindouf et le front Polisario pour protéger la région sahélo-saharienne contre l'insécurité et l'instabilité rampantes.