Armement: le Maroc va se lancer dans l’industrie militaire | www.le360.ma

ع
Industrie militaire Maroc
© Copyright : DR

Armement: le Maroc va se lancer dans l’industrie militaire

Par Hassan Benadad le 19/11/2019 à 22h40

Kiosque360. Le Maroc tient à développer son industrie d’armement, tant en matière de fabrication que d’entretien. Pour ce faire, le royaume a décidé d’acheter des brevets d’invention, d’exiger de ses fournisseurs la création de sociétés de matériel militaire et le transfert de technologies.

aA

Depuis quelque temps, le Maroc cherche à créer une industrie militaire afin de réduire la lourde facture d’achat d’armes et d’équipements militaires. Le budget militaire de 2010 s’élève 39,3 milliards de dirhams contre 35,8 milliards l’année dernière, soit une hausse de 10%. Un rapport de la commission des Affaires étrangères et de la Défense nationale indique que le ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, a révélé que le Maroc cherchait à développer la fabrication et l’entretien du matériel militaire. Pour ce faire, ajoute le ministre, le royaume va exiger de tout fournisseur d’armement de s’engager à transférer aux FAR la technologie de fabrication de matériel militaire et d’équipements.
 

Ces sociétés devront en outre, poursuit Loudiyi, créer des sociétés d’armement au Maroc ou investir dans d’autres domaines, tout en transférant leurs expériences technologiques et leurs compétences aux FAR. Lors de la célébration du 63ème anniversaire de la création des FAR, le roi Mohammed VI avait appelé à passer à l’étape de l’industrialisation militaire, de la recherche scientifique et de l’auto-développement des industries militaires. Le souverain a indiqué que les FAR allaient s’intéresser aux programmes de recherche scientifique, technique et d’ingénierie en les développant dans les domaines militaire et sécuritaire. Des programmes qui devront se faire aux niveaux africain et mondial, afin d’échanger les expériences et les compétences et d’accompagner l’évolution rapide dans les domaines de la sécurité et de la défense.

 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du mercredi 20 novembre, que le Maroc a, depuis quelques années, commencé à fabriquer des munitions et certains armements, tout en créant des chantiers d’entretien du matériel militaire. Le royaume a par ailleurs signé des accords d’achat de brevets d’invention d’armes de défense auprès de complexes industriels européens, russes, chinois et indiens. L’Espagne, Le Royaume-Uni et le Brésil ont officiellement exprimé leur volonté de créer une industrie militaire de défense dans le royaume. Le ministre brésilien des Affaires étrangères a indiqué, en juin dernier, que Rabat et Brasilia avaient signé un accord relatif au transfert de la technologie militaire au Maroc. 

 

De son côté, le ministre britannique du Commerce international avait déclaré, lors de sa visite à Rabat, le 31 mai dernier, qu’il existait de «nouvelles perspectives pour approfondir les relations entre les deux royaumes, notamment dans le domaine de l’industrie de défense». Pour sa part, le ministre espagnol de la Défense a laissé entendre, lors de sa visite à Rabat, au mois de mars 2019, qu’il existait des possibilités de créer des projet d’investissement communs pour la production de véhicules militaires, voire d’équipements antiaériens et de matériel de construction navale.