Le360 Actualités Maroc

ع
Amicale magistrats
© Copyright : DR

Berrechid: un député du PAM se met à dos le Club des magistrats

Par Zineb El Ouilani le 04/05/2016 à 22h57 (mise à jour le 04/05/2016 à 23h09)

Kiosque360. Noureddine Baydi, député du PAM et président du Conseil provincial de Berrechid, a suscité le courroux des magistrats du Maroc. En effet, récemment, il s'est violemment attaqué à une femme substitut du procureur, dans le cadre d'une affaire où il est impliqué. Les détails.

aA

C’est une affaire qui fait beaucoup jaser dans les rangs des magistrats du Maroc, notamment parmi les membres du Club des magistrats. Les faits, tels que les relate le quotidien Assabah dans son édition de ce jeudi 5 mai, remontent au vendredi 29 avril, jour où le député du PAM s’est présenté au tribunal de première instance de Berrechid. Il a alors eu affaire à une femme, substitut du Procureur, qui lui a fourni les informations qu’il demandait. Mais, à l’en croire, elle ne lui a pas réservé l’accueil qu’il «méritait» au vu de son identité et de ses "qualités".

 

Selon Assabah, le député en question aurait ainsi vu rouge, au point d'appeler un responsable judiciaire pour se plaindre de l’accueil qui lui avait été réservé. Malheureusement pour lui, plusieurs témoins ont pu attester de son comportement déplacé et des insultes proférées contre la femme de loi.

 

Assabah rapporte ainsi que les membres du Club des magistrats, en solidarité avec leur collègue, ont demandé l’ouverture d’une enquête sur cet incident et revendiqué, encore une fois, la protection des magistrats ,et du pouvoir judiciaire en général, contre toute tentative d’ingérance.

 

A signaler, comme le rapporte Assabah, que le député PAMiste s’était rendu au tribunal pour s’enquérir du dossier de l’un de ses proches, incarcéré suite à un accident de la circulation.  

 

On apprend, par ailleurs, qu'en fin d’après-midi de ce mercredi 4 mai, ce député du PAM a été suspendu de toutes ses fonctions partisanes sur décision du SG Ilyas El Omari. Le dossier dudit député, en vertu de la même décision, a été transféré à la Commission nationale d’éthique du parti du Tracteur.