Casablanca: des responsables de l'Intérieur en mission d'inspection des grands chantiers à l'arrêt | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Chantier tramway Casablanca
© Copyright : DR

Casablanca: des responsables de l'Intérieur en mission d'inspection des grands chantiers à l'arrêt

Par Amyne Asmlal le 07/04/2021 à 21h00

Kiosque360. La réalisation de plusieurs projets inscrits dans le cadre du programme de développement de Casablanca accuse un retard considérable. Certains ont dépassé le délai initial de leur livraison de plus d’une année. L’Intérieur enquête sur les raisons de ce retard.

aA

Casablanca est devenue un chantier à ciel ouvert. L’expression est peut-être un peu exagérée, mais il faut dire que les chantiers entamés et non finalisés ne manquent pas. De nombreux projets, dont les conventions portant sur leur lancement ont été signées devant le Roi, n’échappent pas à ce sort. Les délais de réalisation de ces projets ont été largement dépassés. Certains accusent même un retard d’une année, voire plus. Cette situation, qui ne peut plus durer, a fini par attirer l’attention de hauts responsables du ministère de l’Intérieur, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du jeudi 8 avril.

 

En effet, souligne le quotidien, une délégation de responsables de ce département s’est effectivement déplacée récemment à Casablanca pour inspecter l’état d’avancement, pour ne pas dire les raisons du retard, de ces projets. Les membres de la délégation ont constaté, effectivement, que le taux d’avancement de certains chantiers, pourtant lancés dans le cadre du programme de développement de la capitale économique, ne dépassait guère 10%. Ce qui veut dire que l’achèvement des travaux sera reporté d’encore une année, ou même plus.

 

Entre autres projets en retard, le projet de réalisation des lignes 3 et 4 du tramway, dont les travaux traînent depuis plus de deux ans. Le quotidien a également cité le projet des lignes 1 et 2 du BHNS (Bus à haut niveau de service). Les deux projets, le tramway et le BHNS, ont nécessité un investissement de 666 millions de dirhams, rappelle Al Massae. Parmi les autres chantiers en retard, la trémie des Almohades, dont le chantier est pratiquement achevé mais dont l’ouverture à la circulation est déjà très en retard par rapport au calendrier initial.

 

La Coupole Zevaco fait également partie de ces projets lancés dans la métropole, gérée par le PJD, et dont on ne connaît absolument rien sur la date d’achèvement. Bref, note le quotidien, les responsables du ministère de l’Intérieur vont tirer tout cela au clair. Leur visite de terrain sera sanctionnée par un rapport dans lequel ils noteront tous les détails concernant le retard accumulé dans la réalisation de ces chantiers. Pour ce faire, les responsables du ministère de l’Intérieur devraient rencontrer les décideurs de la ville et, surtout, les directeurs des Agences de développement local, principalement Casa-Aménagement.

 

Notons que le programme de développement stratégique de Casablanca 2015-2020 devait, en théorie, être achevé avant la fin de l’année dernière. Il vise l’amélioration des conditions de la qualité de vie des habitants, le renforcement de la mobilité au niveau de la région, la promotion de l’attractivité économique et l’amélioration du climat des affaires, pour en faire un pôle de rayonnement à l’échelle nationale, continentale et internationale. Les conventions relatives à la réalisation de ce programme ont été signées devant le souverain le 26 septembre 2014. Elles portent sur un budget total de 33,6 milliards de dirhams.