Le360 Actualités Maroc

ع
Café Argana

L'attentat de Marrakech, le 28 avril 2011, avait été perpétré dans le café Argana à Jamaâ El Fna. 

© Copyright : DR

Chronologie des attentats terroristes qui ont visé le Maroc

Par Mohamed Chakir Alaoui le 20/12/2018 à 13h16

Depuis 2003, le Maroc a été la cible de cinq attentats terroristes, dont trois majeurs. Les services de sécurité ont démantelé des centaines de cellules terroristes. Grâce au travail des hommes de Hammouchi, le Maroc n'a connu aucun acte terroriste depuis 2011 jusqu'à ce triste lundi 17 décembre.

aA

Le Royaume a connu sa plus grave attaque terroriste en 2003, quand cinq attentats suicides terroristes simultanés ont frappé des sites touristiques et religieux à Casablanca.

 

- Le 16 mai 2003, les attentats-suicide de Casablanca ont frappé cinq lieux de la métropole économique, avec un lourd bilan: 33 morts et 12 kamikazes tués. La Salafia Jihadia, liée à Al Qaïda, était le commnditaire de ces attaques. 2000 islamistes radicaux avaient été arrêtés suite à ces attentats. 

 

- Le 12 mars 2007, un attentat dans un cybercafé de Casablanca a fait un mort et quatre blessés. Une trentaine de personnes avaient été arrêtées et déférées devant les tribunaux de plusieurs villes du Maroc.

 

- Le 14 avril 2007, deux frères kamikazes ont actionné leur ceinture explosive près d'un centre culturel américain dans le centre de Casablanca.

 

- Le 28 avril 2011 à Marrakech, un attentat, connu sous le nom de l'attentat du café d'Argana, a fait 17 morts et 20 blessés de diverses nationalités. L'auteur de cette tuerie, qui a eu lieu à Jamaâ El Fna, centre touristique de la ville ocre, Adil El-Athmani, originaire de Safi,  était issu de la mouvance salafiste marocaine. Il a été condamné à la peine capitale. 

 

- Le 17 décembre dernier, près du Mont Toubkal, dans le Haut Atlas, dans la région d'Imlil, deux touristes, une Norvégienne et une Danoise ont été sauvagement assassinées. Les services de police envisagent la piste terroriste et ont d'ores et déjà arrêté quatre islamistes radicaux.

 

Depuis 2003,  trois attentats terroristes majeurs ayant visé le Maroc ont tous visé des cibles touristiques, le tourisme étant l’un des principaux secteurs de l'économie nationale.

 

Destination touristique d'importance, proche de l'Europe, le royaume du Maroc a accueilli plus de 11 millions de touristes en 2017, générant des recettes en devises dépassant 45 milliards de dirhams.

 

"Le terrorisme n'a pas de frontière, il peut frapper partout et sans prévenir", de l'avis de sécuritaires nationaux et étrangers. Et le Maroc, comme tant d'autres nations, fait partie des pays victimes du terrorisme.

 

Touristes scandinaves tuées à Imlil: les trois suspects recherchés arrêtés

 

Les assassins présumés de l'attaque d'Imlil, semblent avoir sciemment choisi ce lieu, dans une tentative de briser l’élan touristique que connait la région.

 

Ces suspects ont en outre profité de l'absence de surveillance accrue dans cette zone reculée et de l'imprudence des deux victimes, qui dormaient à la belle étoile dans une tente canadienne, pour perpétrer leurs actes.

 

"Ce n'est pas l'insuffisance du dispositif policier qui a facilité leur tache mais c'est le mode opératoire des criminels qui a évolué en s'adaptant au contexte et à la conjoncture ", a ainsi affirmé à le360 un expert sécuritaire marocain.