Cliniques privées: des commissions contrôleront la prise en charge pour le Covid-19, annonce le ministère de la Santé | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé

Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé.

© Copyright : DR

Cliniques privées: des commissions contrôleront la prise en charge pour le Covid-19, annonce le ministère de la Santé

Par Le360 (avec MAP) le 20/11/2020 à 14h51

Une commission centrale et des commissions régionales seront chargées du suivi et du contrôle de la prise en charge des malades atteints du Covid-19 dans les cliniques privées, a annoncé le ministère de la Santé.

aA

La commission centrale est composée de l'inspection générale du ministère, de l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) et de l'Ordre national des médecins, indique un communiqué du ministère, publié au terme d'une réunion tenue hier, jeudi 19 novembre 2020 à Rabat et consacrée à la poursuite de la coordination des mesures à prendre face aux dépassements flagrants des grilles tarifaires des soins médicaux offerts aux patients atteints du Covid-19, constatés dans certaines cliniques privées.

 

Les commissions régionales, elles, sont composées des inspecteurs régionaux relevant du département de tutelle et des représentants des conseils régionaux de l'Ordre national des médecins, en coordination avec l'ANAM, précise le ministère de la Santé.

 

Lors de cette réunion, présidée par le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, l'accent a été mis sur le référentiel légal et contractuel en vigueur (selon les dispositions de la loi 65-00, et les conventions nationales) et la nécessité de produire des pièces justifiant le dommage subi auprès des organes compétents (soit les inspections du ministère de la Santé et l'ANAM).

Chèques de garantie à l'entrée des cliniques privées: les précisions du ministre de la Santé

 

A cette occasion, le ministre de la Santé a souligné l'impératif de respecter le protocole et les tarifs référentiels, affirmant que tout dépassement sera traité avec vigueur et qu'en même temps, des solutions aux contraintes des cliniques privées seront recherchées, notamment en ce qui concerne le coût de la prise en charge des patients Covid-19.

 

Cette réunion a été l'occasion de faire le point sur ces dépassements, à travers des exposés de l'inspecteur général du ministère de la Santé et du directeur général de l'ANAM.