Le360 Actualités Maroc

ع
Magistrat
© Copyright : DR

Club des magistrats: des élections sur fond de «tribalisme»

Par Mohamed Younsi le 03/06/2022 à 19h54

Kiosque360. Le Club des magistrats du Maroc tiendra, ce samedi à Rabat, une assemblée générale pour renouveler ses instances dirigeantes. Ce virage électoral semble ponctué de désaccords, notamment autour de la nouvelle présidence. Les détails dans cette revue de presse tirée du quotidien Assabah.

aA

Les membres du Club des magistrats du Maroc sont appelés à élire un nouveau président de leur association professionnelle ainsi qu’un nouveau bureau exécutif, ce samedi à Rabat. Ces élections professionnelles seraient toutefois ponctuées de désaccords autour du poste du président, en raison d’«appartenances tribales».

 

D’après le quotidien Assabah, qui se penche sur ce sujet dans son édition du week-end des 4 et 5 juin, «des accusations pointent du doigt un certain lobby qui manœuvre en vue d’empêcher certaines candidatures». Ces divergences, soulignent les sources du quotidien, «pourraient influencer l’ambiance générale du déroulement des élections».

C’est du moins ce que laissent entendre «certains messages diffusés sur la page officielle du club des magistrats sur les réseaux sociaux», indiquent les mêmes sources. «Le congrès est son propre maître» ou encore «chacun est tenu de respecter l’issue de l’opération électorale», notent les mêmes sources.

 

D’autres messages font savoir que «le seul critère du responsable qui prendrait les commandes du Club des magistrats est celui du membre actif et non autre chose». Et ce, ajoutent les mêmes sources, «si nous voulons aller de l’avant». Ces messages relayés sur les réseaux sociaux ont interpellé le secrétaire général du Club des magistrats du Maroc, Abderrazak El Jabbari.

 

Dans sa réplique, il a fait savoir que «le danger qui guette toute organisation professionnelle et son harmonie réside dans la division au nom du tribalisme». Alors qu’au sein de l’organisation professionnelle du club des magistrats du Maroc, a-t-il précisé, «il n’y a aucune différence entre les magistrats du nord et ceux du sud, ni entre eux et ceux de l’est et de l’ouest».

 

D’ailleurs, a-t-il rappelé, les instances dirigeantes du Club des magistrats, depuis sa création, ont toujours plaidé en faveur des causes de plusieurs magistrats sans prendre en compte leur appartenance géographique, tribale ou encore associative». Et de souligner que la matrice fondatrice du club des magistrats demeure toujours articulée autour de «l’esprit associatif basé sur la compétence, le mérite, la dynamique et l'esprit d'initiative».