Collusion Hezbollah-Polisario: Washington fustige «la nature déstabilisatrice des activités de l'Iran» | www.le360.ma

ع
Département d'Etat américain
© Copyright : DR

Collusion Hezbollah-Polisario: Washington fustige «la nature déstabilisatrice des activités de l'Iran»

Par Le360 (avec MAP) le 08/05/2018 à 20h31

«Les Etats Unis ont de manière consistante exprimé leurs préoccupations quant à la nature déstabilisatrice des activités de l'Iran, y compris son soutien au Hezbollah et à d'autres groupes terroristes», a tenu à rappeler la diplomatie américaine.

aA

Le Département d'Etat américain a fustigé «la nature déstabilisatrice des activités de l'Iran, y compris le soutien de ce pays au Hezbollah et à d'autres groupes terroristes», dans une réaction, mardi à MAP-Washington, suite à la décision de Rabat de rompre ses relations avec Téhéran à cause de la «connivence avérée» et du soutien militaire de son allié le mouvement Hezbollah au «polisario».

 

«Les Etats Unis ont de manière consistante exprimé leurs préoccupations quant à la nature déstabilisatrice des activités de l'Iran, y compris son soutien au Hezbollah et à d'autres groupes terroristes», a tenu à rappeler la diplomatie américaine.

 

L'Iran, poursuit-on de même source, «demeure un Etat désigné sponsor du terrorisme et le Hezbollah demeure une organisation terroriste internationale».

 

«Les Etats Unis cherchent le soutien de nos partenaires afin de neutraliser l'influence déstabilisatrice de l'Iran, contenir son agression - particulièrement son soutien au terrorisme et aux combattants - et restaurer un équilibre des forces plus stable», conclut le Département d'Etat.

 

Le Maroc a décidé de rompre ses relations avec l’Iran à cause de la «connivence avérée» et du soutien militaire de son allié le mouvement Hezbollah au Polisario, avait annoncé, mardi dernier, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

 

«Je viens de rentrer de la République islamique d’Iran, où j’ai eu une rencontre avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif, que j’ai informé de la décision du Royaume du Maroc de rompre ses relations diplomatiques avec la République islamique d’Iran», avait précisé le ministre lors d’une rencontre avec la presse nationale et étrangère.