Comment le Polisario orchestre une nouvelle crise avec le Maroc à Guerguarat | www.le360.ma

ع
eco race- carte du maroc

La carte du Maroc diffusée dans son intégralité sur le site Africa Ecorace, où est indiqué le circuit qui sera emprunté par les participants à la 11ème édition de ce rallye-raid international. 

© Copyright : DR

Comment le Polisario orchestre une nouvelle crise avec le Maroc à Guerguarat

Par M'Hamed Hamrouch le 02/01/2019 à 11h58 (mise à jour le 02/01/2019 à 12h05)

A peine le coup d’envoi a-t-il été donné à la 11ème édition du Rallye-raid international Africa Eco Race, dont les participants sont attendus le 7 janvier à Dakhla, que le Polisario lâche (déjà) sa meute médiatique pour tenter de terroriser les organisateurs. Détails.

aA

Un scénario bis de la crise orchestrée par le polisario début janvier 2018 à Guerguarat risque de se produire. C’est ce qui ressort en tout cas des «avertissements» lancés par le front séparatiste, via ses supports médiatiques, à l’encontre des organisateurs du Rallye-raid international Africa Eco Race, qui ont débarqué le 1er janvier 2019 à Nador, en provenance de Monaco, d’où ils ont pris le départ en direction de Dakhla, où ils sont attendus le 7 courant.

 

«Les organisateurs du Rallye Monaco-Dakar ignorent les avertissements des autorités sahraouies pour la deuxième année consécutive», renchérit un site de propagande séparatiste. Ce site, à la botte de l’ancien vizir de la soi-disant «armée sahraouie», le dénommé Mohamed Lamine Bouhali, utilise des termes menaçants à l’encontre des organisateurs, dont le «délit» est de ne pas reconnaître l'entité fantoche nommée "rasd".

 

Guerguerat: les vraies raisons de la gesticulation du Polisario

 

Précisément, c’est la carte du Royaume du Maroc diffusée dans son intégralité par les organisateurs sur leur site, Africa Eco Race, qui provoque des grincements de dents chez le front séparatiste du polisario. Sur le site de ce rallye-raid international, consulté par le360, la carte du Maroc diffusée s’étend tout logiquement de Tanger à Lagouira, consacrant ainsi naturellement la souveraineté du Royaume sur ses provinces sahariennes.

 

Sahara: le SG de l'ONU rappelle le Polisario à l'ordre

 

C’est justement cette reconnaissance du Sahara marocain par les organisateurs qui fait mal au front séparatiste du Polisario, oubliant que son entité n’est pas reconnue par les Nations unies, ni par aucune organisation régionale ou continentale, abstraction faite de l’Union africaine, dont la majorité des pays membres ont d’ailleurs retiré cette reconnaissance.

 

Vidéo. Guerguerat: quand le Polisario se livre au gangstérisme

 

 

Pour rappel, le Polisario avait envoyé, début janvier 2018, une escouade d'éléments armés dans la zone de Guerguarat, dans une tentative vaine d'empêcher le passage des participants au Rallye-raid international Monaco-Dakar, créé en 2009, après le forfait déclaré en 2008 par les organisateurs du célèbre Rallye Paris-Dakar, délocalisé depuis vers l'Amérique du sud, en raison des menaces du front séparatiste du polisario.

 

Le Conseil de sécurité a été on ne peut plus ferme envers le Polisario en lui intimant, dans ses deux dernières résolutions (2414 et 2440), de procéder à un retrait immédiat de la région de Guerguerat, ainsi que des localités de Bir Lahlou et Tifariti, qui font partie de la zone tampon en vertu de l'accord de cessez-le-feu signé le 6 novembre 1991, sous l'égide des Nations unies.