Coronavirus au Maroc: pas de levée du confinement le 20 mai, annoncera El Othmani | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Saâd Eddine El Othmani

Saâd Eddine El Othmani, chef du gouvernement.

© Copyright : DR

Coronavirus au Maroc: pas de levée du confinement le 20 mai, annoncera El Othmani

Par Mohamed Chakir Alaoui le 17/05/2020 à 13h23

Le dispositif du confinement et de l’état d’urgence sanitaire restera en vigueur au delà du 20 mai et ce, pendant au moins 15 jours, a appris ce dimanche Le360 de sources concordantes.

aA

Une source proche du gouvernement a assuré que le chef de l’exécutif annoncera la prorogation du confinement le lundi 18 mai 2020, devant les deux chambres réunies du Parlement.

 

Contacté à plusieurs reprises par Le360, le chef du gouvernement est resté injoignable et muet sur les mesures officielles qu’il doit annoncer demain, lundi, devant les élus de la Nation.

 

Toutefois, des sources concordantes, aussi bien auprès de membres du gouvernement, de députés, de professionnels et de hauts cadres du PJD ainsi que d’autres partis politiques assurent qu’El Othmani, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Leftit et le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb, –ces derniers sont le fer de lance de la stratégie nationale de lutte contre le Covid-19– sont «hostiles à un déconfinement précoce».

 

Samedi 17 mai, lors de la réunion du secrétariat général du PJD, Saâd Eddine El Othmani a confirmé le prolongement du confinement, selon un membre de cette instance. Pour combien de temps? On assure qu’à la date où cet article est mis en ligne, les discussions vont bon train pour fixer cette durée qui serait d’au moins 15 jours.

 

«Les citoyens devront patienter encore au moins deux semaines avant la mise en place d’un déconfinement progressif», ajoute cette source.

Coronavirus: 450 cas d'infection dans un foyer industriel à Casablanca compromettent le déconfinement au Maroc 


«En décidant d'instaurer une nouvelle étape du confinement, le gouvernement veut éviter l’apparition d'autres foyers de contamination au Covid-19 qui peuvent surgir notamment à l'occasion des fêtes de l'Aïd el Fitr», précise une source proche de ce dossier.

 

«Il faut maintenir les précautions d'usage car nous ne sommes pas à l'abri d'une hausse des contaminations», selon la source proche du gouvernement qui signale que Khalid Aït Taleb est opposé «totalement à un déconfinement sanitaire».

Aït Taleb: nous ne sommes pas encore prêts pour le déconfinement 

 

Durant ce nouveau prolongement, le second depuis l'entrée en vigueur de l'état d'urgence sanitaire le 20 mars 2020, le couvre-feu sanitaire serait maintenu.

 

Par ailleurs, la source proche du gouvernement a également assuré que le gouvernement a élaboré un scénario de déconfinement après la fin de cette nouvelle étape.

 

Ce déconfinement sera progressif et pourrait même être mis en place pour certains secteurs et commerces utiles, à l'instar de la relance économique, «avant la fin de la date de la prorogation du confinement».

 

Le virus circule encore et même si la région Casablanca-Settat demeure largement la plus touchée en raison de foyers dans le milieu industriel, le bilan de ce dimanche 17 mai à 10 heures montre que la majorité des régions du Royaume ont enregistré des cas testés positifs au Covid-19. En effet, à l’exception des trois régions des provinces du sud, Guelmim Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Dahab, les neuf autres régions du Royaume ont toutes enregistré de nouvelles contaminations ce dimanche.

 

Les 15 jours supplémentaires de confinement permettront de tester la mise en place d’un déconfinement progressif, et préparer à une cohabitation inéluctable avec les cas résiduels du coronavirus.