Coronavirus: la fin de l’anarchie, le règne de la loi | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Etat d'urgence
© Copyright : DR

Coronavirus: la fin de l’anarchie, le règne de la loi

Par Mohamed Deychillaoui le 24/03/2020 à 22h09

Kiosque360. Pour assurer le strict respect de l’état d’urgence sanitaire décrété dimanche dernier au Maroc et dont le texte a été publié au Bulletin officiel ce mardi, le parquet général est entré en ligne. Il a ordonné à tous les magistrats de faire preuve de fermeté pour faire respecter la loi.

aA

Mohamed Abdennabaoui, président du ministère public, a ordonné, ce mardi, à tous les procureurs et autres magistrats du royaume, de faire preuve de fermeté pour assurer la stricte application du décret-loi n° 2.20.292 dans ses dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire, qui vise à empêcher la propagation de la pandémie du Covid-19 au Maroc.

 

Dans son édition du mercredi 25 mars, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia souligne que le président du parquet général a invité les avocats généraux de la Cour de cassation, les procureurs du roi près les cours d’appel, les tribunaux de première instance et les tribunaux de commerce à s’armer de fermeté pour appliquer rigoureusement les dispositions du décret-loi, publié au Bulletin officiel du mardi 24 mars 2020.

 

Puisqu’il y va de la santé de tous les citoyens marocains et de tout un pays, Mohamed Abdennabaoui a suligné que, en cas d’infraction au nouveau décret, les magistrats ne devaient nullement hésiter à intenter une action publique pour faire respecter toutes les mesures prises par les autorités publiques (décret, circulaire, communiqué…) dans le cadre de la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire, durant la période qui lui a été impartie.

 

Les dites actions publiques à intenter éventuellement concernent toutes les infractions qui pourraient porter atteinte «à la vie des citoyens et leur sécurité en les exposant au danger» durant la période comprise entre le 24 mars et le 20 avril 2020, date fixée provisoirement pour la fin de l’état d’urgence sanitaire.

 

D’ailleurs, le quotidien Al Ahdath a illustré ses pages intérieures de photoreportages qui montrent que, dès l’entrée en vigueur du décret sur l’état d’urgence sanitaire, à la mi-journée de ce mardi, les agents de la force publique sont descendus sur le terrain pour le mettre immédiatement, et avec toute la fermeté requise, en application. La victoire contre le coronavirus sera à ce prix-là.