Coronavirus. Ministres et parlementaires verseront un mois de salaire en solidarité | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Parlement Maroc
© Copyright : DR

Coronavirus. Ministres et parlementaires verseront un mois de salaire en solidarité

Par Mohamed Chakir Alaoui et Mohammed Boudarham le 17/03/2020 à 14h32 (mise à jour le 17/03/2020 à 14h59)

Les membres du gouvernement ainsi que les élus des deux chambres du Parlement vont verser un mois des indemnités qu'ils perçoivent en signe de solidarité, dans le but d'appuyer les efforts du royaume dans la lutte contre le coronavirus et ses effets socio-économiques.

aA

Un communiqué signé par Saâd Eddine El Othmani annonce que les membres du gouvernement, suivant les orientations du souverain, vont contribuer au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus à hauteur d'un mois des indemnités qu'ils perçoivent dans l'exercice de leurs fonction au service de l'Etat. 

 

Un autre communiqué portant la signature des présidents des deux chambres du Parlement, Habib El Malki et Hakim Benchamach, indique qu'à l'initiative des présidents des groupes parlementaires, les élus des deux chambres du Parlement s’engagent à verser un mois des indemnités qu'ils perçoivent dans l'exercice de leurs fonctions de représentants de la nation, une contribution qu'ils apportent aux efforts déployés par le pays pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Coronavirus. Fonds spécial pour la gestion de la pandémie: le point sur les contributions (Infographie)

 

Le communiqué des deux chambres n’en dit pas plus sur la modalité de versement de cette contribution, qui doit impliquer 515 élus de la Nation (395 et 120). 

 

Selon des sources contactées par Le360 au Parlement, cette contribution (soit les mensualités perçues pour ce mois de mars) des élus sera versée à la Trésorerie Générale du Royaume.

 

Les mensualités que perçoivent les élus sont d'un montant d'un peu plus de 35.000 dirhams, qui n'incluent pas d'autres indemnités et avantages accordés aux présidents des groupes parlementaires, aux membres des bureaux et aux présidents des commissions sectorielles.