Covid-19: la voie royale pour sortir de la crise | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
mohammed VI

Le roi Mohammed VI. 

© Copyright : DR

Covid-19: la voie royale pour sortir de la crise

Par Mohammed Ould Boah le 30/07/2020 à 21h02 (mise à jour le 30/07/2020 à 21h58)

Kiosque360. Le 21e anniversaire de la fête du Trône intervient cette année dans des conditions particulières. Celles de la pandémie mondiale de coronavirus face à laquelle la vision anticipative et solidaire du roi Mohammed VI a sauvé le Maroc et ses amis africains d’une catastrophe multiforme.

aA

En consacrant  un numéro spécial au 21e anniversaire de l’accession du roi Mohammed VI au trône, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia daté du 30 juillet au 2 août 2020, s’est longuement attardé sur le leadership royal dans la lutte contre la propagation de la pandémie de coronavirus aussi bien au Maroc qu'en Afrique.

 

Le quotidien met d’abord en exergue le sens de l’anticipation, cette fibre des grands dirigeants, dont a fait preuve le souverain qui a ordonné, dès l’apparition au Maroc des premiers cas de contamination au coronavirus, une batterie de mesures salutaires.

 

Entre le 16 et le 22 mars dernier, le Maroc sera successivement doté d’un «Fonds de gestion de la pandémie de coronavirus», immédiatement renfloué par l’Etat à hauteur de 10 milliards de dirhams, et auquel Mohammed VI a contribué personnellement avec un don de 2 milliards de DH. Il n’en fallait pas plus pour qu’un puissant élan de solidarité traverse tout le pays, allant de la contribution symbolique de simples citoyens à de gros chèques consentis par les entreprises. En moins d’un mois, quelque 40 milliards de dirhams sont déjà collectés, et qui serviront immédiatement, sous la houlette d'un Comité de veille économique créé à cet effet, en plus de l’acquisition de matériels médicaux nécessaires, à venir au secours des couches les plus vulnérables de la société et des secteurs impactés par la crise sanitaire qui va mettre à l'arrêt d'importants pans de l'économie.

 

Mais cet arrêt économique se transformera rapidement, sous la créativité marocaine, en émergence de nouvelles activités économiques, comme ces usines de confection de masques anti-coronavirus qui tourneront à plein régime, mais aussi de conception d’appareils médicaux dédiés à l’assistance respiratoire dans les services de réanimation des hôpitaux.

 

Parallèlement, les mesures de protection sanitaire se matérialiseront par la fermeture rapide des frontières terrestres, maritimes et aériennes du royaume, l’instauration de l’état d’urgence sanitaire et le confinement, temporaire et plus ou moins souple, imposé à travers tous le pays. Malgré cet enfermement visant à se prémunir contre le coronavirus, Al Ahdath rappelle particulièrement le geste royal envers les étudiants marocains bloqués dans la lointaine Chine, dans la ville de Wuhan, épicentre même de la pandémie de coronavirus, et qu’il a ordonné de rapatrier en priorité.

 

Al Ahdath souligne également comment la gestion de la crise sanitaire par le Maroc a été unanimement saluée par les médias internationaux. Ainsi, le bimensuel économique et financier «The European Financial review» a loué la «stratégie très combative» que le roi Mohammed VI a imprimée à la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Maroc, à travers une vision globale et anticipative, en prenant en compte différentes facettes comme l’économique, le sanitaire et le social. Même l’hebdomadaire satirique français, Le Canard enchaîné, qui distribue rarement des satisfécits, s’est plié en quatre devant le «modèle marocain» de gestion de la crise sanitaire, à un moment où la France, l’Italie et l’Espagne ne savaient quoi faire face à l’explosion des contaminations au Covid-19.

 

Mohammed VI sera également salué comme «le roi noble» par les journaux polonais, séduits par son initiative de discuter avec plusieurs dirigeants africains en vue d'engager des consultations visant à mettre sur pied une stratégie commune anti-pandémie.

 

Alors qu’en Europe, c’est le chacun pour soi qui a prévalu au sein des 28 de l’UE, le roi Mohammed VI, rappelle Al Ahdath, à initié un pont aérien vers une quinzaine de pays africains afin d’y acheminer des aides sanitaires d’urgence en guise de solidarité dans la lutte contre la propagation de pandémie en Afrqiue. Même l’imposant siège qui abrite l’ensemble des commissions de l’Union africaine a été suffisamment fourni en masques et gels hydroalcooliques «made in Morocco», convoyés par des avions de la Royal Air Maroc.