Covid-19: le PAM demande l’envoi d’aides médicales et de protection du Maroc aux camps de Tindouf | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Abdellatif Ouahbi

Abdellatif Ouahbi. 

© Copyright : DR

Covid-19: le PAM demande l’envoi d’aides médicales et de protection du Maroc aux camps de Tindouf

Par Mohammed Boudarham le 24/09/2020 à 13h00

Le Parti authenticité et modernité (PAM, opposition) interpelle le ministre des Affaires étrangères au sujet de l’envoi d’aides médicales et de protection contre le Covid-19 aux camps de Tindouf, en Algérie. Voici les explications du député et chef de file de ce parti, Abdellatif Ouahbi.

aA

Le Parti authenticité et modernité (PAM, opposition, et seconde force politique au Parlement) a saisi le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita concernant un éventuel envoi d’aides médicales et de protection contre le Covid-19 aux populations des camps de Tindouf, en Algérie.

 

Le chef de la diplomatie marocaine a été saisi par le biais d’une question écrite parvenue le 22 septembre au bureau de la Chambre des représentants et portant la signature de Abdellatif Ouahbi, député de Taroudant et secrétaire général du PAM.

L'Algérie avance ses pions au Parlement de l'UE pour minimiser l’ampleur du Covid-19 dans les camps de Tindouf

 

«Nos frères dans les camps sont oubliés par les autorités algériennes et se trouvent livrés à eux-mêmes. Il est de notre devoir de leur venir en aide», nous explique Abdellatif Ouahbi.

 

Si cette demande du PAM était acceptée, quel serait donc le moyen de faire acheminer ces aides aux camps de Lahmada? 

Vidéo. Coronavirus: le polisario détourne et revend l'aide humanitaire des camps de Tindouf, selon un expert

 

«C’est très simple. Nous n’avons qu’à demander à un organisme onusien. Le Haut-Commissariat aux réfugiés supervise les échanges de visites familiales entre les villes du Sahara et Tindouf et il pourrait bien s’en charger», affirme Abdellatif Ouahbi.

 

Selon le règlement, le gouvernement est tenu de répondre aux questions écrites des députés dans un délai n’excédant pas 20 jours.