Le360 Actualités Maroc

ع
Aziz Akhannouch - Conseil de gouvernement - Chef du gouvernement

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, intervient lors de la réunion hebdomadaire du conseil de gouvernement, le 23 décembre 2021 à Rabat. 

© Copyright : Ferchi - MAP

Dans une première étape, le programme Awrach sera lancé dans 10 provinces

Par Ayoub Khattabi le 12/01/2022 à 20h28

Lancé officiellement ce mercredi 12 janvier 2022, le programme Awrach concernera dans un premier temps seulement dix provinces. Il sera ensuite progressivement généralisé aux autres provinces du Royaume, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

aA

La circulaire du chef du gouvernement relative au lancement du programme Awrach, visant la création de 250.000 emplois directs dans le cadre de chantiers publics temporaires durant les années 2022 et 2023, a été signée, mercredi 12 janvier.

 

Dans une première étape, ce programme sera lancé dans dix provinces: Mdiq-Fnideq, El Hajeb, Errachidia, Azilal, Nouaceur, Al Haouz, Figuig, Oued Eddahab, Sidi Kacem et Taroudant.

 

Près de 250.000 personnes bénéficieront de ce programme tout au long de la période de sa mise en œuvre en 2022 et 2023, et ce dans le cadre de contrats Awrach.

 

Ces contrats seront conclus par des associations, des coopératives et des entreprises, à travers des candidatures et des contrats de travail, notamment en faveur des personnes ayant perdu leur emploi à cause de la pandémie du Covid-19 et celles ayant des difficultés d'accéder au marché du travail, sans conditions d'éligibilité.

Top départ du programme Awrach: Akhannouch a signé la circulaire, il y a 250.000 emplois à la clé

 

Le programme Awrach, auquel le gouvernement a consacré une enveloppe budgétaire de 2,25 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l'année 2022, s'inscrit dans le cadre de l'opérationnalisation du programme gouvernemental 2021-2026 en ce qui concerne l'accompagnement des personnes ayant perdu leur emploi et rencontrant des difficultés pour accéder aux opportunités d'emploi.

 

La mise en œuvre du programme se fera par le bIais de partenariats incluant les départements ministériels, les établissements publics, les autorités locales et les collectivités territoriales, ainsi que les associations, les coopératives locales, en plus des entreprises du secteur privé.

 

Les chantiers généraux provisoires, adressés à environ 80% du nombre total des bénéficiaires du programme, visent à répondre aux besoins des citoyens en matière d'infrastructures et à mener des travaux et activités à caractère temporaire qui s'inscrivent dans le cadre de l'utilité publique et le développement durable.

 

Il s'agit entre autres de la construction de routes, la restauration des monuments et bâtiments publics, la plantation d'arbres, la préparation des espaces verts, la lutte contre la désertification, la numérisation des archives, l'animation culturelle et sportive ainsi que l'encadrement pédagogique ponctuel.

 

Quant au volet relatif à l'appui à l'inclusion durable, il s'adresse à près de 20% des bénéficiaires du programme et vise à atteindre un certain nombre d'objectifs, notamment en ce qui concerne les services destinés aux personnes, aux familles et à la société, et qui connaissent un déficit au niveau de certaines régions, dont l'alphabétisation, l'enseignement primaire, la prise en charge des personnes âgées, les activités sportives et culturelles, la restauration scolaire, les services paramédicaux...