Le360 Actualités Maroc

ع
Navire d'attaque Rapide - Turquie - Classe Kilic - Chantier naval turc - Défense - FAR - Marine Royale

Un navire d'attaque rapide de classe Kilic, fabriqué au chantier naval de Gölcük, en Turquie.

© Copyright : DR

Défense: le Maroc négocie avec la Turquie l’achat de 7 navires d’attaque rapide et d'une corvette

Par Amine Kadiri le 12/01/2022 à 10h43 (mise à jour le 12/01/2022 à 14h01)

Les négociations entre la Marine Royale et la Turquie ont démarré en octobre dernier, et portent sur un montant global de 222 millions de dollars. Les livraisons sont prévues au deuxième semestre 2022.

aA

Des pourparlers sont en cours entre le Maroc et la Turquie pour l'achat de 7 navires d'attaque rapide (Fast attack craft -FAC) et d’une corvette du chantier naval turc Gölcük, au profit de la Marine Royale, rapporte le site d’information Tactical Report, spécialisé dans les questions de défense dans un article daté d'hier, mardi 11 janvier. Les négociations ont démarré depuis octobre 2021 et portent sur un montant de 222 millions de dollars, souligne le site.

 

Le Forum Far-Maroc, qui relaye également cette information, indique que la Marine Royale possède une flotte de 4 navires d’attaque rapide de classe Lazaga. «Il semble que l’inspection de la Marine Royale cherche à remplacer ces navires dont la technologie est dépassée et la maintenance de plus en plus coûteuse», explique le forum sur Facebook.

le voici

 

Les 7 navires d'attaque rapide sont une variante améliorée du navire de classe Kilic II, et sont de taille et de capacités égales aux vaisseaux en service dans la marine turque, précise Tactital Report.

Défense: la Marine royale négocie avec la Turquie l’achat de 15 patrouilleurs rapides 

 

La corvette quant à elle, est de la classe Ada, et disposera d’un héliport pour le déploiement de drones hélicoptère de reconnaissance et de surveillance.

 

Tactital Report, qui cite des sources à Rabat, indique que la livraison de ce matériel militaire est prévue au cours du deuxième trimestre 2022.

 

La publication note également que le Maroc devient rapidement l'un des plus grands marchés en croissance pour l’industrie militaire turque et rappelle que des pourparlers entre les deux pays sont en cours depuis plusieurs mois pour l’acquisition de 10 patrouilleurs rapides ARES 35 FPB et de 5 bateaux de type ARES 80 SAT, des navires de soutien aux opérations spéciales et d'attaque rapide.