Le360 Actualités Maroc

ع
Abdellatif Hammouchi

Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGSN-DGST.

© Copyright : DR

DGSN: Abdellatif Hammouchi suspend plusieurs hauts responsables sécuritaires à Salé

Par Hassan Benadad le 22/05/2022 à 21h24

Kiosque360. Le directeur général de la DGSN, Abdellatif Hammouchi, a pris de sévères mesures disciplinaires à l’encontre de plusieurs hauts responsables sécuritaires à Salé accusés de graves manquements dans l’accomplissement de leur mission. Cet article est une revue de presse du quotidien Al Akhbar.

aA

Vendredi dernier, le directeur général de la DGSN, Abdellatif Hammouchi, a pris des sanctions sévères contre des dizaines de responsables sécuritaires à Salé sur la base de rapports accablants rédigés par des commissions d’inspection internes.

 

Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du lundi 23 mai, que ces fonctionnaires sont accusés de manquements dans l’accomplissement de leur mission et de la commission de fautes professionnelles graves. Des sanctions fermes réparties entre la révocation, le départ à la retraite ou la mutation dans d’autres villes.

 

Il s’agit des chefs de la police judiciaire, de la brigade antigang, de la sécurité régionale et de la sécurité publique ainsi que de deux chefs d’arrondissement. D’autres cadres et fonctionnaires de la police ont été redéployés dans d’autres services et à leur tête trois officiers et un inspecteur de police judiciaire. Trois autres fonctionnaires ont été mutés à Khemisset et Tamasna après avoir été soupçonnés d’avoir des liens avec un individu faisant l’objet d’avis de recherche à l’échelle nationale. Ce Tsunami de mesures disciplinaires a aussi touché le chef de sécurité régionale de Laâyayda, qui a été mis à la retraite avec effet immédiat après avoir bénéficié d’une prolongation d’activité exceptionnelle.

 

Al Akhbar rapporte que cette salve de révocations et de sanctions de hauts responsables sécuritaires à Salé fait suite à une hausse record de l’insécurité et de la criminalité dans cette ville. En parallèle de l’inspection des services sécuritaires de la ville, la DGSN a constitué un groupe de travail composé d’éléments du  BNPJ, du GIR  (Groupe d'Intervention Rapide) et de la brigade antigang. Ces forces spéciales ont effectué des interventions dans la ville de Salé pour traquer les individus recherchés et combattre toutes les prénommes de la criminalité.

 

Des opérations qui ont permis d’interpeller un grand nombre d’individus en flagrant délit de vols, d’agressions et de trafic de drogue et de psychotropes. Cette opération coup de poing a permis aussi d’arrêter des individus recherchés aux niveaux local et national pour divers crimes. Une prouesse que les responsables qui ont été sanctionnés n’ont pas pu accomplir durant plusieurs années dans l’exercice de leurs fonctions.