Discours du Trône: le roi insiste sur la généralisation de la couverture sociale obligatoire | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
CNSS
© Copyright : DR

Discours du Trône: le roi insiste sur la généralisation de la couverture sociale obligatoire

Par Mohamed Chakir Alaoui le 29/07/2020 à 23h02 (mise à jour le 29/07/2020 à 23h09)

Le roi Mohammed VI a secoué une nouvelle fois le cocotier, c'est-à-dire le gouvernement et les partenaires sociaux, en leur demandant d'agir rapidement pour mettre en oeuvre le projet prioritaire de la généralisation de la couverture médicale et sociale obligatoire.

aA

Dans le discours du Trône qu'il a prononcé mercredi 29 juillet à l'occasion du 21e anniversaire de son intronisation, le souverain a exprimé son "aspiration prioritaire" visant à "assurer la protection sociale à tous les Marocains".

 

"Notre détermination, a-t-il affirmé, est qu’à terme nous puissions en faire bénéficier toutes les franges de la société". Le roi a rappelé avoir demandé la généralisation de la couverture médiale et sociale depuis 2018.

 

"Le roi n'a cessé de relancer ce projet depuis des années et il est regrettable de constater que le gouvernement tergiverse pour élargir cette couverture à tous les citoyens", a commenté le chirurgien et politologue, Mohamed Zidouh. Le roi a mis donc le doigt sur ce manquement en affirmant avoir "déjà appelé à une prompte refonte du dispositif de protection sociale, qui est encore marqué par un éparpillement des interventions et par un faible taux de couverture et d’efficacité".

 

Le souverain "considère que le moment est venu de lancer, au cours des cinq prochaines années, le processus de généralisation de la couverture sociale au profit de tous les Marocains", et ce à partir de janvier 2021, selon un "déploiement progressif" et un "programme d'action précis".

Discours du Trône: le roi pointe les graves insuffisances révélées par la crise du Covid-19

 

Celui-ci devra porter, "en premier lieu, sur la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et des allocations familiales" avant d'être "ensuite étendu aux autres couvertures sociales que sont la retraite et l’indemnité pour perte d’emploi".

 

Le roi a non seulement établi un diagnostic, mais a proposé également un remède. Pour "qu'il profite directement et pleinement aux bénéficiaires, ce projet requiert une réforme rigoureuse des systèmes et programmes sociaux déjà en place, notamment à travers l’opérationnalisation du Registre social unifié (RSU)".

 

De fait, a expliqué le souverain, "la généralisation de la couverture sociale doit devenir un levier essentiel d’insertion du secteur informel dans le tissu économique national".

 

Le roi Mohammed VI a enfin appelé le gouvernement, en concertation avec les partenaires sociaux, à parachever l’élaboration d’une vision pragmatique globale. Celle-ci devra inclure le planning, le cadre légal ainsi que les options de financement pour parvenir in fine à une généralisation effective de la couverture sociale".

 

Selon le politologue Mohamed Zidouh, "le seul et meilleur moyen de développer la qualité des soins passe par la généralisation de la couverture médicale. Par conséquent", a-t-il noté, "il n'y aura plus de gratuité des soins". Pour sa part, le politologue Mustapha Sehemi souligne: "le discours royal a donné une priorité au social, et ce dans le cadre d'un Etat social. Cet important aspect va consolider le nouveau modèle de développement en cours d'élaboration".