Discours du Trône: le roi pointe les graves insuffisances révélées par la crise du Covid-19 | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
retrait des aides non ramédistes

Des citoyens non "Ramedistes" retirent les aides publiques destinées aux travailleurs du secteur informel.

© Copyright : DR

Discours du Trône: le roi pointe les graves insuffisances révélées par la crise du Covid-19

Par Mohammed Boudarham le 29/07/2020 à 22h25

Le souverain, dans son discours de ce 29 juillet, a loué l’effort collectif pour contrer la pandémie. Mais il a aussi mis le doigt sur les grandes insuffisances auxquelles il faut remédier en urgence: l’informel et la précarité, en premier lieu.

aA

«Cette crise a révélé la solidité des liens sociaux qui unissent les Marocains et elle a donné la pleine mesure de leur esprit solidaire et responsable. Toutefois, elle a également mis en évidence un certain nombre d’insuffisances qui touchent plus particulièrement le domaine social: comme la dépendance de certains secteurs aux aléas extérieurs, la taille du secteur informel et la faiblesse des réseaux de protection sociale, notamment à l’égard des franges de la population en situation de grande précarité», a dit le souverain.

 

Après le constat, amer, le roi Mohammed VI avance des pistes pour remédier à cette situation.

 

4,3 millions de ménages marocains vivent de l’informel: comment agir avec cette révélation explosive due au Covid-19?

 

«Ces constats ainsi mis en exergue, il nous appartient de saisir l’opportunité de redéfinir l’ordre des priorités, d’asseoir les bases d’une économie forte et compétitive et de construire un modèle social plus inclusif», préconise le souverain qui appelle chacun, selon son degré de responsabilité, à apporter sa petite pierre au grand édifice.

 

«Dans ce cadre, Nous engageons le gouvernement et les différents acteurs à concentrer leur attention et leur action sur les défis et les priorités que dicte cette nouvelle donne», a indiqué le roi Mohammed VI.

 

Le roi Mohammed VI, «peiné de voir que des citoyens marocains continuent à vivre dans la précarité»

 

Il faut rappeler que, dès le début de la pandémie, le souverain a donné ses hautes instructions pour entourer les couches les plus fragiles de toute l’attention possible et cela s’est notamment passé par le biais des aides financières directes ayant bénéficié à plusieurs millions de ménages.

 

Aujourd’hui, il est temps, selon le souverain de passer à un degré supérieur pour protéger ces mêmes couches sociales et préserver leurs droits et leur dignité.