Droit de grève: au Parlement, l’examen du projet de loi organique a finalement été reporté | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Parlement

Le Parlement du Royaume du Maroc.

© Copyright : DR

Droit de grève: au Parlement, l’examen du projet de loi organique a finalement été reporté

Par Ayoub Khattabi le 15/09/2020 à 15h04 (mise à jour le 15/09/2020 à 15h12)

Initialement prévu le 16 septembre, l’examen par les députés du projet de loi organique encadrant le droit de grève a été reporté, apprend Le360 de sources parlementaires.

aA

Le projet de loi qui fixera les conditions et les modalités d’exercice du droit de grève devait être examiné lors d’une réunion de la commission des secteurs sociaux à la chambre des représentants, initialement prévue pour demain, mercredi 16 septembre, en présence du ministre du Travail, Mohamed Amekraz.

Droit de grève: retour à la case tensions entre le gouvernement et les syndicats

 

Aux dernières nouvelles, le gouvernement aurait demandé le report de la présentation de ce texte que prévu par les dispositions de la Constitution de 2011, un texte de loi, toujours en projet, auquel les organisations syndicales s’opposent.

 

Dans un communiqué diffusé hier soir, à l’issue d’une réunion de son secrétariat national, l’Union Marocaine du Travail (UMT) dénonce «une tentative flagrante d'exploitation de la pandémie pour éliminer les droits et les acquis de la classe ouvrière au lieu de les protéger».

 

L’UMT appelle purement et simplement à un «retrait» de ce projet de loi, qualifié de «sinistre», lequel, selon la centrale syndicale dirigée par Miloudi Moukharik, doit d’abord faire l’objet de concertations dans le cadre d’un dialogue social tripartite, entre les différents syndicats, le gouvernement, et le patronat, représenté par la CGEM.