El Guerguerat: l'autre coup de balai pour faire oublier "Kandahar" | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
El Guerguerat

Inauguration, le mercredi 18 novembre 2020, de la mosquée d'El Guerguerat.

© Copyright : DR

El Guerguerat: l'autre coup de balai pour faire oublier "Kandahar"

Par Mohamed Deychillaoui le 19/11/2020 à 23h24 (mise à jour le 19/11/2020 à 23h27)

Kiosque360. Finie la siba dans la région environnant le passage d’El Guerguerat par lequel transitent quotidiennement quelque 200 camions vers la Mauritanie et au-delà. En plus de sa dotation en infrastructures socio-économiques, El Guerguerat sera nettoyé de son point noir de "Kandahar".

aA

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia du vendredi 20 novembre rapporte que le coup d’envoi de la construction d’une grande mosquée a été donné le 18 novembre courant, jour anniversaire de l’indépendance du royaume, à El Guerguerat.

 

Ce projet, d’un coût de 8,8 millions de dirhams, et qui s’étalera sur une superficie de 3.767 mètres carrés, pourra accueillir 1.000 fidèles et sera livré dans 12 mois. Il comprendra des annexes, dont un logement pour l’imam de la mosquée, des salles d’ablution et des commerces. La pose de la première pierre de la future mosquée d’El Guerguerat a été effectuée, selon Al Ahdath, par le gouverneur de la province d’Aousred, Abderrahmane Jouahri, mercredi dernier.

 

Cette nouvelle construction intervient suite à la sécurisation du passage d’El Guerguerat par les Forces armées royales, et ce au moment où le bitumage du tronçon routier entre le Maroc et le PK 55, nom du passage mauritanien vers le Maroc, est en voie d’achèvement. Pour rappel, ce tronçon a subi d’importants dégâts suite au récent passage des prédateurs du Polisario, chassés après une vingtaine de jours de blocage du trafic commercial entre le Maroc et la Mauritanie.

 

D’autre part, les autorités locales s’activent maintenant à éliminer de la zone le point noir dit de "Kandahar", ex-haut lieu de tous les genres de trafics. Quelque 600 voitures appartenant à des commerçants mauritaniens s’y trouvent toujours garées. Les autorités marocaines ont donné un délai de 48 heures à leur pripriétaires, selon Al Ahdath, pour les dégager, sinon toute cette ferraille sera confisquée pour les besoins du nettoyage et de la sécurisation de la zone.
Pour rappel, ces voitures ne peuvent accéder en territoire mauritanien, car la douane locale a imposé des droits de dédouanement rédhibitoires sur toutes les voitures de plus de 8 ans qui entrent en Mauritanie.

 

Toutes ces activités dont El Guerguerat est le centre entrent dans le cadre de la dynamique de développement tous azimuts auquel cette région de l’extrême sud du royaume est promise.