Le360 Actualités Maroc

ع
Karima El Haddad
© Copyright : DR

Élections 2021: à Tétouan, le défi de Karima El Haddad, une candidate en situation de handicap

Par Hassan Benadad le 30/08/2021 à 20h58

KIosque360. Karima El Haddad, membre du PSU, est candidate aux élections régionales de Tétouan. Cette femme, qui souffre d’un handicap, est une véritable battante qui a fait de la cause des personnes à besoins spécifiques sa raison de vivre.

aA

L’actrice associative Karima Al Haddad, qui milite pour les droits des personnes à besoins spécifiques à Tétouan, compte poursuivre son combat en se présentant aux élections régionales sous la bannière du PSU (Parti socialiste unifié). Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du mardi 31 août, que cette battante est déterminée à renforcer l’adhésion des personnes souffrant de handicap à la chose politique, pour les faire sortir de la marginalisation et de l’exclusion politique. Cette entrepreneure, qui a été désignée tête de liste des femmes du PSU, se dit fière d’avoir surmonté les obstacles et défié les «marches de la honte».

 

Elle a d’ailleurs participé à la préparation de la coordination nationale de personnes souffrant de handicap pour les encourager à participer aux échéances électorales. Le responsable du PSU à Tétouan, Anas Marzouk, souligne que Karima surmonte toutes les difficultés et milite à tous les niveaux pour défendre la dignité et les revendications de cette catégorie de citoyens à laquelle elle appartient. Elle a adhéré au PSU par conviction et a assumé sa responsabilité au sein du bureau local car, dit-elle, ce parti est une école qui dispense des idées libres. Cette cinquantenaire a pris l’initiative de rencontrer les responsables des partis politiques pour évoquer avec eux la cause des personnes à besoins spécifiques.

 

Le quotidien Assabah rapporte qu’au cours de cette tournée partisane, Karima Al Haddad a été impressionnée par les positions politiques de la secrétaire générale du PSU, Nabila Mounib. Une rencontre qui lui a permis de mieux connaître ce parti qui, dit-elle, parraine toutes les causes justes des citoyennes et des citoyens, tout en proposant des solutions rationnelles qui ont montré leur efficacité. 

 

D'ailleurs, ajoute-t-elle, «ma plaidoirie pour les droits des personnes à besoin spécifiques a été le seul point à l’ordre du jour lors de ma rencontre avec Nabila Mounib qui m’a donné toutes les garanties pour intégrer cette problématique dans le discours et les programmes du PSU». De plus, le fait d’avoir été désignée tête de liste dans la région de Tanger-Tétouan-El Hoceima est la preuve que le PSU s’est engagé à soutenir les personnes en situation de handicap qui ont longtemps souffert de la marginalisation, conclut-elle avec une satisfaction bien affichée.