Elections partielles à Tétouan: le PAM se retire, le PJD en pole position | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Mohamed Idaâmar

Mohamed Idaâmar, maire PJDiste de Tétouan.

© Copyright : Dr

Elections partielles à Tétouan: le PAM se retire, le PJD en pole position

Par Khalid Mesfioui le 05/09/2017 à 07h55

Mohamed Lamine Boukhabza s'est rallié à son ancien parti, le PJD, et le PAM ne présentera pas de candidat... Du coup, le PJDiste Mohamed Idaâmar part largement favori dans la circonscription de Tétouan qui figure parmi les plus disputées.

aA

Le Parti authenticité et modernité (PAM) vient d'annoncer, dans un communiqué, qu'il ne présentera pas de candidat aux élections partielles organisées à Tétouan et qui auront lieu le 14 septembre prochain. Il justifie sa décision par la "priorité donnée à la réélection du parti à Martil et au sein du conseil préfectoral de M'diq-Fnideq".

 

Aussi, Mohamed Lamine Boukhabza, ancien membre du Parti de la justice et du développement (PJD), qui s'était présenté aux élections du 7 octobre 2016 sans couleur politique, s'est-il désisté et a renoué avec son ancienne formation dont il est l'un des fondateurs.

 

Ainsi, le maire de la ville, Mohamed Idaâmar, dont l'élection avait été invalidée en juin suite à une enquête ayant établi qu'il avait utilisé des véhicules de la commune durant sa campagne électorale, briguera-t-il à nouveau le siège de parlementaire.

 

Parlement: nouvelle épreuve de force entre le PJD et le PAM

 

Idaâmar, qui avait remporté l'un des cinq sièges de Tétouan avec plus de 20.000 voix (plus de 25%s des suffrages), aura en face de lui Fatima El Oumghari, candidate de la Fédération de la gauche démocratique (FGD). Sauf, énorme surprise, selon les observateurs, le siège de Tétouan devrait revenir au PJD.

 

Dans son communiqué, le PAM a appelé ses militants à "voter pour la candidate de la FGD ou à s'abstenir". C'est dire que la lune de fiel entre les partis du Tracteur et de la Lampe continue...