En attendant de prendre du service, les nouveaux députés s'initient au "métier" de législateur | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
parlement ouverture
© Copyright : DR (photo archives)

En attendant de prendre du service, les nouveaux députés s'initient au "métier" de législateur

Par chakir Alaoui le 27/11/2016 à 17h31 (mise à jour le 27/11/2016 à 17h42)

Bien que la Chambre des représentants soit encore en vacances législatives depuis son renouvellement le 7 octobre, les 395 députés qui la constituent ne chôment pas. Nombreux sont ceux qui participent à des sessions d'initiation en vue d'entamer leur mandant dans les meilleures conditions.

aA

Comme 65% d'entre eux sont des nouveaux députés, ces élus agissent sur le terrain, participent à des réunions partisanes et parfois suivent une formation d'initiation au métier de député, selon différents témoignages recueillis auprès des élus. "Nos députés ne sont pas au chômage comme le croient certains. Depuis les élections, nous avons organisé trois sessions de formation liées notamment à la méthodologie des questions orales et à la diplomatie interne", a déclaré Noureddine Médiane, député istiqlalien et ancien chef du groupe parlementaire.

 

 

Voilà comment les ministres démis occupent leur journée

 

Plusieurs jeunes députés istiqlaliens, a-t-il assuré, comme Omar Abassi, président du mouvement de la jeunesse istiqlalienne élu sur la liste nationale et Abdelamajid El Fassi, fils de l'ancien premier ministre Abbas El Fassi, participent à des réunions internes et engagent des actions de proximité.

 

Contactés par Le360, d'autres jeunes députés ont été peu prolixes en cette période de "vacance" parlementaire refusant de dévoiler et de préciser la nature de leurs activités, comme c'est le cas de Mustapha Beitat figurant sur la liste nationale du RNI et qui s'est abstenu de tout commentaire.

 

 

Formation du gouvernement: 40 portefeuilles pour débloquer la situation

 

Les députés du PJD ont affirmé pour leur part qu'ils poursuivaient leur action de militantisme. "Avant ou après les élections, nous sommes actifs et proches des citoyens, nous n'avons pas arrêté", a déclaré Abdellah Bouanou, maire de Meknès et ancien chef du groupe parlementaire du PJD.

 

Le PAM a quant à lui multiplié les réunions avec ses députés les initiant à jouer pleinement leur rôle de députés. Jeudi, le parti du Tracteur a organisé, au sein même de la Chambre des représentants, une journée d'étude pour ses 102 députés; de nouveaux élus pour la plupart. Ibtissam El Azzaoui, nouvelle députée de la liste nationale du PAM, a déclaré à Le360 qu'elle assurait depuis son élection une série de rencontres à Rabat avec des ONG, des militantes des droits de la femme et des "citoyens". El Azzaoui a révélé qu'elle s'adonnait aussi à la lecture et à la peinture. "Durant le peu de temps libre qui me reste, j'aime lire, peintre et voyager", a-t-elle confié.