Le360 Actualités Maroc

ع
nouveau siege PJD

Le chantier du nouveau siège du PJD à Hay Riad. 

© Copyright : DR

En graves difficultés financières, le PJD incapable de terminer la construction de son nouveau siège central

Par Hassan Benadad le 18/10/2021 à 21h58 (mise à jour le 18/10/2021 à 22h02)

Kiosque360. La cuisante défaite des islamistes lors du scrutin du 8 septembre fait planer le spectre de la faillite sur le PJD qui s’est retrouvé sans ressources financières.

aA

Le spectre de la faillite plane sur le PJD après la forte réduction, sinon la perte totale de ses recettes financières représentées par les cotisations de ses élus et les subventions des pouvoirs publics.

 

Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du mardi 19 octobre, que la direction du parti trouve de grandes difficultés à achever la construction de son siège à Hay Riad dont le budget est estimé à 40 millions de dirhams. Selon un rapport du trésorier du parti, Abdelkader Amara, les fonds dont dispose le PJD ne lui permettent pas de couvrir les dépenses de construction du nouveau siège. Il faut rappeler qu’après la débâcle du scrutin du 8 septembre le PJD va enregistrer un manque à gagner, annuel, de 20 millions de dirhams représentant les subventions de l’État et les cotisations des élus.

 

De ce fait, il n’est pas certain que la direction du parti puisse emménager dans ce siège. Certaines sources n’excluent pas qu’il soit vendu pour sauver le parti d’une faillite annoncée. Il faut rappeler que pour financer ce bâtiment, les économistes islamistes avaient tablé sur l’obtention par le parti de plus de 60 sièges aux Législatives qui se sont déroulées le 8 septembre dernier. Les cotisations des députés auraient, sur cette base, rapporté 5 millions de dirhams auxquels il faut ajouter 8 millions de dirhams de subventions accordées par le ministère de l’Intérieur.

 


Le quotidien AL Akhbar rapporte que ces prévisions ont été fortement surestimées puisque le parti n’a obtenu que 12 sièges sur les 60 prévus. Il faut rappeler que les travaux de construction de ce nouveau siège ont été lancés, en janvier 2021, sur un terrain de 2429 m2 situé dans le quartier cossu de Riad à Rabat.

Saad El Othmani, qui avait procédé au lancement de ce chantier avait déclaré que la durée de sa réalisation devra être réduite à moins de 30 mois pour permettre au parti d’y tenir ses activités dans les plus brefs délais. Autant dire que parti islamiste a été, lui aussi, contaminé par la folie des grandeurs des autres formations politiques qui ont construit leurs sièges dans le quartier luxueux de Riad.