En plein confinement, des élus de Larache bénéficient d'indemnités de déplacement | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Voiture de fonction
© Copyright : DR

En plein confinement, des élus de Larache bénéficient d'indemnités de déplacement

Par Hassan Benadad le 24/04/2020 à 19h42 (mise à jour le 24/04/2020 à 19h43)

Kiosque360. Deux chefs de service de la commune de Larache ont perçu des indemnités de déplacement substantielles en pleine période de confinement. Des dépenses inappropriées qui ont sidéré les habitants de la ville dont une grande partie a perdu son emploi à cause du coronavirus.

aA

La commune urbaine de Larache est secouée par un scandale. Deux responsables communaux ont en effet perçu des frais de déplacement en pleine période de confinement. Malgré les tentatives de camoufler cette affaire en imposant un black-out sur les données concernant ce genre de mission, la date de déplacement et sa destination, l’opinion publique a été sidérée par ces dépenses ostentatoires et inappropriées.

 

Il est insensé, dit-on, que ces élus proches du président de la commune de Larache perçoivent des indemnités substantielles au moment où le Maroc traverse une grave crise sanitaire et par ricochet économique. L’éthique et la morale ont été bafouées au moment où des conseillers dans plusieurs communes du royaume ont répondu à l’appel du roi et de la patrie en participant au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie de coronavirus.

 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte dans son édition du samedi 25 avril que le plus choquant est que ces deux responsables sont des chefs de deux grands services de la commune et perçoivent des salaires mensuels conséquents. Mais leur cupidité les a poussés à encaisser des frais de déplacement au moment où personne ne se déplace sauf pour les services vitaux autorisés par l’Etat.

 

Encore faut-il préciser que dans les circonstances exceptionnelles que vit actuellement le Maroc, des milliers de personnes ont perdu leur emploi et n’ont trouvé leur salut que dans les subventions accordées par le Fonds de lutte contre le coronavirus. Le journaliste d’Al Ahdath al Maghribia a essayé, à maintes reprises, de contacter le président de la commune de Larache Abdelilah Ahssissen. Mais ce dernier n’a pas daigné répondre ni s’exprimer sur ce «comportement» qui va à l’encontre des instructions royales et des recommandations du ministère de l’Intérieur appelant à la bonne gestion des ressources communales durant cette crise épidémiologique.