Enseignement: 11.000 contractuels mobilisés pour faire face au surpeuplement des classes | www.le360.ma

ع
Ecole
© Copyright : DR

Enseignement: 11.000 contractuels mobilisés pour faire face au surpeuplement des classes

Par Amyne Asmlal le 28/12/2016 à 22h08 (mise à jour le 28/12/2016 à 22h36)

Kiosque360.Ils bénéficieront d'un contrat de deux années renouvelable une seule fois, à condition de réussir leur examen d’aptitude professionnelle. Ces enseignants toucheront le salaire d’un fonctionnaire échelle 10.

aA

Pour mettre fin au problème des classes surpeuplées, quelque 11.000 enseignants contractuels s’apprêtent à entrer en activité. Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum qui rapporte l’information dans son numéro du jeudi 29 décembre, ces enseignants rejoindront leurs nouveaux postes à compter de début janvier. Le recrutement de ces nouveaux enseignants, sous contrat à durée déterminée (CDD), est la première expérience de cette envergure tentée par le ministère de l’Education nationale, d’autant que l’opération concerne tous les niveaux de l’enseignement, primaire et secondaire.

 

Cette initiative vient mettre fin à la crise provoquée par le départ de quelque 15.000 enseignants à la retraite. Pour financier l’opération, une rallonge budgétaire de près d’un milliard de dirhams a été accordée au ministère au titre de l’année 2017, affirme le journal qui cite un responsable de ce département.

 

Cela dit, note le journal, le recrutement en masse de personnel n’ayant jamais suivi de formation pédagogique suscite quelques inquiétudes concernant la qualité de l’enseignement qu’ils seront amenés à dispenser. Sur ce point, affirme le journal, le ministère se montre plutôt confiant. En effet, déclare une source du ministère citée par le journal, le tiers de ces enseignants a été recruté parmi les bénéficiaires d’une formation ultérieure dans le cadre du «programme de formation des 10.000 cadres». Un autre tiers a déjà acquis une expérience probante dans l’enseignement privé. Le dernier tiers est constitué des lauréats de plusieurs universités et, notamment, de la Faculté des sciences de l’Education. Ces diplômés ont prouvé leur compétences à l’occasion du concours qu’il ont dû passer. 

 

De toute manière, affirme le quotidien, ces enseignants devront, pour pouvoir garder leurs postes, passer leur examen d’aptitude professionnelle en cours d’année. Pour ce qui est de leur affectation, le responsable du ministère précise que les concours ont été lancés et organisés au niveau des Académies régionales. Les contractuels connaissent donc déjà leurs futurs postes d’affectation.

 

Ces enseignants ont un contrat de deux années renouvelable une seule fois. Ils toucheront le même salaire que les enseignants classés échelle 10. Il auront également droit à toutes les prestations sociales dont bénéficie le corps enseignant. Ils pourront toujours passer les concours ouverts par le ministère pour accéder au statut de fonctionnaires titularisés.