Fonction publique: voici le nombre de postes budgétaires prévus par le PLF 2021 et leur affectation | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Mohamed Benchaâboun

Mohamed Benchaâboun, ministre de l'Economie et des finances, lors d’une intervention au Parlement.

© Copyright : DR

Fonction publique: voici le nombre de postes budgétaires prévus par le PLF 2021 et leur affectation

Par Mohammed Boudarham le 18/10/2020 à 15h25

Austérité et crise du Covid-19 obligent, le PLF 2021 prévoit moins de postes budgétaires qu’auparavant dans la fonction publique. Mais tout le tableau n’est pas si sombre. Voici pourquoi.

aA

Sur les dernières années, les postes budgétaires dans la fonction publique dépassaient le nombre de 25.000. Pour l’année à venir, les choses se passeront différemment.

 

Selon les documents explicatifs accompagnant le PLF 2021, dont l’examen au Parlement commence dès ce lundi 19 octobre, le nombre de nouveaux postes budgétaires qui seront créés pour le budget de l'année à venir est de 19.956. Ceux-ci seront répartis sur les différents départements ministériels, sachant que la priorité ira aux secteurs sociaux comme l’éducation et la santé.

Austérité dans l'Administration: voici la feuille de route de Benchaâboun pour 2021 (Document)

 

Mais ce n’est pas tout. D’autres milliers de postes budgétaires sont programmés à des fins particulières. Ainsi, le ministère de l’Intérieur aura droit à 1.547 postes de plus, qui serviront à régulariser la situation de fonctionnaires relevant jusque-là des budgets des collectivités territoriales.

 

Il en sera de même pour le ministère de l’Education, qui hérite de 700 postes de plus pour régulariser la situation de fonctionnaires titulaires d’un doctorat.

 

Les académies régionales de l’éducation (AREF) vont également pouvoir disposer de 17.000 postes: 15.000 pour le recrutement d’enseignants et 2.000 pour les fonctionnaires affectés à l’appui pédagogique et administratif.

Fonction publique: les concours de recrutement reprennent, à ces conditions (Document)

 

Signalons enfin que, comme le veut la coutume, le chef du gouvernement va pouvoir disposer de postes budgétaires qu’il pourra répartir, selon les besoins, entre les départements ministériels et services publics. 

 

Pour 2021, cette «affectation spéciale» se chiffre à 250 postes budgétaires, dont 200 qui doivent obligatoirement revenir à des personnes en situation de handicap.