Gouvernement: El Othmani face au spectre d'un nouveau blocage | www.le360.ma

ع
Saâd-Eddine El Othmani

Saâd-Eddine El Othmani, chef du gouvernement.

© Copyright : Dr

Gouvernement: El Othmani face au spectre d'un nouveau blocage

Par Amyne Asmlal le 15/09/2017 à 21h57

Kiosque360. Après sa réunion très tendue avec les députés de son partie et les récentes sortie de Benkirane, El Othmani appréhende un retournement de force au sein de la majorité. Il mobilise son équipe pour une rentrée parlementaire qui s’annonce chaude.

aA

 Le chef du gouvernement vient de déclencher une mobilisation générale parmi son équipe, en perspective de la prochaine rentrée parlementaire. Saâd-Eddine El Othmani craint un retournement de force au sein de sa majorité, rapporte le quotidien Assabah dans son édition de ce week-end des 16 et 17 septembre.

 

La réaction d’El Othmani intervient également après les récentes sorties médiatiques du secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, qui augure d’une session d’automne sous haute tension.  Benkirane a, en effet, appelé les membres de son parti à revoir leur méthodologie d’action et s’en remettre aux bases et aux principes fondateurs du parti. 

 

Selon le journal qui cite Mustapha El Khalifi, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement ne cache pas son appréhension quant aux derniers développements au sein de la majorité, surtout après cette réunion particulièrement houleuse du chef du gouvernement avec les députés de son parti, juste après la présentation du bilan d’étape de l’Exécutif. Les propos du ministre, affirme Assabah, font craindre un nouveau «blocage» institutionnel provoqué par les députés, essentiellement du PJD.

 

Le ministre a, par ailleurs, affirmé qu’il était inconcevable pour le gouvernement de travailler sans le concours du Parlement et en l’absence de toute communication entre les deux institutions. De même qu’il a reconnu que lors de la réunion entre les députés islamistes et le chef du gouvernement plusieurs remarques et critiques ont été adressées à Saâd-Eddine El Othmani, surtout pour ce qui est des projets de loi à caractère social. Lesquels projets qui nécessitent, d’ailleurs, une coordination permanente entre les deux institutions. 

 

Cependant, le porte-parole du gouvernement a nié l’existence de conflit entre le chef du gouvernement et les députés de son parti. Cela tout en précisant qu’il est naturel que les positions des pouvoirs exécutifs et législatives divergent, surtout lorsqu’il s’agit de texte de loi portant sur des thèmes sociaux de première importance. La rencontre entre le chef du gouvernement et les députés de son parti reste, conclut-il, une étape importante pour installer un dialogue franc entre les députés et le gouvernement.

 

Cela étant, Mustapha El Khalfi a précisé que dans son allocution d'ouverture du Conseil de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani a appelé l’ensemble des membres de son équipe à fixer, comme premier objectif, le service du citoyen et de la Nation. Cela à travers l'accomplissement de réalisations concrètes et l’adoption d’une politique de proximité.

 

El Othmani a, de même, salué les membres du gouvernement qui ont mis en œuvre un programme de visites à plusieurs régions du royaume, de manière hebdomadaire ou bimensuelle, plaidant pour le développement des programmes de ces visites, précise le ministre. Il a, en même temps, rappelé l’écho de ces visites et leur impact positif sur la réalisation des projets et chantiers visités au niveau de l’administration, des acteurs économiques et sociaux, ainsi que de l’ensemble des citoyens.

 

En outre, ajoute le journal qui cite le ministre El Khalfi, le chef du gouvernement a mis l’accent sur la récente visite d’une délégation ministérielle à Laâyoune pour s’informer de l’état d’avancement des projets programmés pour le développement des provinces du sud, faisant savoir que d’autres visites seront programmées dans ce sens. El Othmani a également souligné l’intérêt que porte le gouvernement à l'accomplissement de réalisations sur le terrain, au suivi des différents chantiers et projets lancés par une unité centrale qui veille à rassembler et à suivre l’ensemble de programmes et projets, tout en accordant une importance particulière aux zones éloignées et au traitement de leurs problèmes.

 

Par ailleurs, poursuit le journal, El Othmani a rappelé que le gouvernement reste mobilisé pour réaliser les objectifs de son programme, et accorde un grand intérêt à l’écoute des citoyens, des acteurs économiques et sociaux, ainsi que la société civile, dans l’objectif de réaliser des progrès concrets.