Gouvernement El Othmani II: l'appel du PJD et du MP | www.le360.ma

ع
Cover_Vidéo: Audience royale et prestation de serment des nouveaux ministres au Palais royal
© Copyright : DR

Gouvernement El Othmani II: l'appel du PJD et du MP

Par chakir Alaoui le 09/10/2019 à 19h39 (mise à jour le 09/10/2019 à 19h50)

Le PJD et son allié le MP ont salué la nouvelle mouture du gouvernement El Othmani, comportant seulement 24 ministres (au lieu des 38 de la précédente équipe), en appelant le nouvel Exécutif à plus d'efficacité pour appliquer les directives royales. Détails.

aA

Interrogés par le360, le PJD et le MP se sont d'abord félicité de l'arrivée des nouvelles compétences qui forment ce nouveau gouvernement , "appelé à mettre en oeuvre les directives royales" en matière de promotion de l'économie et du social, dans le cadre d'une stratégie "harmonieuse et efficace".

 

Interrogé par le360, le SG du Mouvement populaire, Mohand Laenser, a affirmé connaître "l'ensemble des membres qui forment le gouvernement El Othmani II".

 

Il s'agit d'un gouvernement "très réduit mais compétent. Il va agir et représenter le Maroc au mieux possible". Selon lui, tous les ministres ont "des compétences et des expériences politiques pour mieux apprécier et appliquer les orientations royale", a-t-il fait valoir.

 

Il faut rappeler que le MP a obtenu deux sièges dans le gouvernement El Othmani II, avec le maintien de Saiïd Amzazi, à la tête de l'Education nationale et la nomination de Nezha Bouchareb, à la tête du ministère de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville.

 

De son côté, le numéro deux du PJD, Slimane El Amrani, estime que c'est la première fois depuis de nombreuses années qu'un gouvernement soit aussi réduit au Maroc. "Plusieurs départements ministériels ont fusionné et plusieurs nouveaux visages ont fait leur entrée dans ce gouvernement pour plus de synergie et d'efficacité", a affirmé M. El Amrani, ajoutant que l'approche suivie pour  la nomination de ce gouvernement est aussi "unique". "Les consultations ont été directes entre Sa Majesté et le chef du gouvernement, des consultations auxquelles ont été associés les leaders des partis politiques", a conclu l'adjoint de Saâd Eddine El Othmani.