Gouvernement: une majorité dans la tourmente | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Rachid Talbi Alami
© Copyright : DR

Gouvernement: une majorité dans la tourmente

Par Hassan Benadad le 29/06/2020 à 20h05 (mise à jour le 30/06/2020 à 19h38)

Kiosque360. Après l’affaire de la fraude à la CNSS qui a affaibli le PJD, un autre scandale vient d’éclater. Il concerne la création d’un site électronique onéreux par l’ex-ministre de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami. Le PAM tire à boulets rouges sur le RNI.

aA

La majorité gouvernementale dirigée par Saâd-Eddine El Othmani passe par des moments difficiles. Après la confrontation du RNI et du PJD dans l’affaire de la fraude à la CNSS par les deux ministres islamistes, un autre «scandale» mettant en cause l’ex-ministre de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami (RNI), vient d’éclater. Une aubaine pour l’opposition qui a tiré à boulets rouges sur la majorité, en demandant l’ouverture d’une enquête sur ce qu’elle a qualifié de «scandale de la majorité». C’est ainsi que le secrétaire général du PAM, Abdellatif Ouahbi, a sorti l’artillerie lourde en demandant la «constitution d’une commission d’enquête sur la création d’un site électronique par le ministère de la Jeunesse et des sports, alors dirigé par Rachid Talbi Alami, pour un coût qui a atteint la somme astronomique de 2,5 millions de dirhams».
 

Dans une déclaration rapportée par le site du PAM, Ouahbi affirme qu’il se concertera avec les dirigeants des partis de l’opposition pour déposer une requête commune sur plusieurs scandales provoqués par le ministre Rachid Talbi Alami. Autant dire, ajoute-il, qu’il s’agira d’auditer toutes les opérations financières engagées par le ministre de la Jeunesse et des sport, par le contrôle de tous les programmes, projets et appels d’offres. Le même constat est fait par la députée de l’USFP (majorité) Ibtissam Maras qui a également, lors d’une réunion tenue mardi dernier par la Commission des affaires sociales à la Chambre des députés, qualifié de scandale cette affaire de site. Elle a, ainsi, exhibé un document provenant du rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) et relevant plusieurs dysfonctionnements dans la gestion du ministère par le RNIste Rachid Talbi Alami.
 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du mardi 30 juin, que l’ex-ministre récuse ces accusations, notamment celle relative à la création du site électronique. Le dirigeant du RNI a souligné qu’il avait chargé un avocat de porter plainte contre ceux qui l’accusent de dilapidation, précisant que toute personne détenant une preuve sur ce dossier devra en témoigner devant les autorités compétentes. Toujours est-il, ajoute Talbi Alami, que le site en question appartient à la Fédération nationale des colonies de vacances et que sa création a respecté les procédures en vigueur.

 

Les proches du dirigeant RNIste accusent leurs adversaires politiques d’être derrière la résurgence de ce dossier et pointent du doigt le PJD. Il faut rappeler que la demande du PAM de créer une commission d’enquête parlementaire survient alors que les accusations continuent de fuser contre les deux ministres, Mustapha Ramid et Mohamed Amekraz, accusés de fraude à la CNSS. Le parlementaire du groupement du progrès et du socialisme, Rachid Hamouni, avait, lui aussi, demandé l’ouverture d’une enquête sur les faits reprochés aux ministres précités.