Guergarat: mais à quoi pouvait bien servir ce fusil d'assaut caché sous la djellaba de ce nervis polisarien? | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
polisario
© Copyright : DR

Guergarat: mais à quoi pouvait bien servir ce fusil d'assaut caché sous la djellaba de ce nervis polisarien?

Par M'Hamed Hamrouch le 13/01/2020 à 17h00 (mise à jour le 13/01/2020 à 17h07)

Le360 a pu établir, photos à l’appui, que les 15 éléments du polisario envoyés au niveau du passage terrestre de Guergarat pour barrer la route devant les participants au 12è Rallye Africa Eco Race, étaient armés de fusils d’assaut. Arrêt sur un mensonge séparatiste odieusement ridicule.

aA

On en sait un peu plus sur la vocation «pacifiste» des éléments dépêchés samedi 11 janvier par le polisario au niveau de la région de Guergarat, pour tenter d’empêcher les participants sans défense au rallye Africa Eco Race. Une photo parvenue à le360 aujourd'hui depuis le théâtre de cette nouvelle provocation dangereuse démontre, à qui veut bien voir, que les «messagers de la paix» polisariens ne devaient surtout pas se faire entendre «à mains nues», loin s’en faut! 

 

Urgent. Vidéo. Rallye Africa Eco Race: le polisario défie le SG de l'ONU et barre la route devant les participants 

 

Comme vous pouvez bien le constater, l’un des «civils» polisariens tentait en vain de dissimuler sous sa djellaba, un fusil d’assaut de type Kalachnikov, tout en arborant une banderole appelant les participants au rallye Monaco-Dakar à "ne pas contribuer à la violation des droits de l'Homme"! 

 

Cette action hasardeuse édifie à bien des égards sur les visées faussement pacifiques de ses promoteurs, elle aurait pu donner lieu à une ferme riposte de la part du Maroc n'eût été ce remarquable sens de la retenue et des responsabilités dont le Royaume a jusqu'ici fait preuve. 

 

Diapo. Le polisario renoue avec les actes de brigandage et de gangstérisme au niveau du passage terrestre de Guergarat

 

En effet, la photo prise sur les lieux devrait permettre à tout un chacun de mesurer le défi que le front suicidaire pose à la paix dans une région censée être complètement démilitarisée, en vertu de l’accord de cessez-le-feu entré en vigueur le 6 novembre 1991.

 

Comme le rapportait le360 ce lundi matin, le commando polisarien au milieu duquel le polisario a sournoisement introduit des femmes pour tenter d’induire en erreur les Casques bleus de la Minurso sur le faux-vrai caractère «pacifique» et néanmoins illégal de cette action présumée de protestation, avait en vain tenté d’empêcher, dans la matinée de ce lundi 13 janvier, le passage des participants au rallye Monaco-Dakar, au niveau du seul couloir terrestre de Guergarat, reliant le sud du royaume du Maroc à la république de Mauritanie.

 

Sahara marocain. Guergarat: le rappel à l’ordre du SG de l'ONU 

 

Pour rappel, le SG de l’ONU, Antonio Guterres, avait émis samedi 11 janvier une ferme mise en garde à l’encontre du front polisario, en exigeant de lui le «maintien de la circulation civile et commerciale à Guergarat».

 

Une mise en garde onusienne que le front du gangstérisme ne semble pas prendre au sérieux, pas plus que celles d’ailleurs du Conseil de sécurité (instance décisionnelle de l'ONU), lequel avait à maintes reprises enjoint au front à la solde de la bête algérienne galonnée de s’abstenir de «toute action susceptible de modifier le statut juridique de la zone tampon».