Hassad: l’AMDH a reçu 63 millions de dirhams de l’étranger, soit 80 % de son budget | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
AMDH-Hassad
© Copyright : DR

Hassad: l’AMDH a reçu 63 millions de dirhams de l’étranger, soit 80 % de son budget

Par Mustapha Nouri le 18/05/2016 à 23h04 (mise à jour le 18/05/2016 à 23h08)

Kiosque360. Comment les 150.000 associations dépensent-elles leurs fonds? Les parlementaires se penchent sur les moyens à même de permettre le contrôle des subventions. Le cas de l’AMDH, qui aurait reçu 63 millions de dirhams de l’étranger, a été soulevé en réunion de Commission.

aA
Après l’annonce par Driss Jettou, premier président de la Cour supérieure des comptes, de son incapacité à contrôler les dépenses effectuées par les associations puisant dans l’argent public, les parlementaires, membres de la Commission du contrôle des finances publiques, ont décidé de se pencher sur les mesures à même de permettre aux institutions constitutionnelles de contrôler ces dépenses, fait savoir le quotidien Assabah dans son édition de ce jeudi 19 mai.
 
Selon les informations qui ont filtré de la réunion de la Commission parlementaire, les associations marocaines auraient bénéficié d’un montant de l’ordre de 8 milliards de dirhams durant une période de quatre ans, dont 220 millions DH reçus, en 2013 uniquement, de bailleurs de fonds étrangers et un milliard distribué annuellement par le ministère de l’Intérieur aux associations afin de résoudre quelques problèmes de proximité, rapporte le journal.
 
Lors de cette réunion, renchérit Assabah, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a réfuté les rumeurs véhiculées par certaines associations au sujet d’éventuelles restrictions dont elles feraient l’objet en raison des demandes d’informations relatives aux origines des fonds dont elles ont bénéficié de l’étranger, mesure courante un peu partout dans le monde.
Et le ministre de préciser que certaines associations appliquent les lois en vigueur, alors que d’autres n’ont aucune visibilité, aucune conception claire des projets à développer ni de leurs coûts.
 
Evoquant la situation de l’AMDH, sans toutefois la citer nommément, le ministre, cité par le journal arabophone, s’est insurgé contre le refus de certaines associations d’utilité publique, qui reçoivent des fonds étrangers, de se soumettre aux lois en vigueur relatives à la reddition des comptes.
 
Dans l’un de ses communiqués, dit le ministre, l’AMDH prétend être financée à raison de 85 % par les cotisations de ses membres, alors que les 15 % restants proviendraient de l’étranger. Or, le rapport déposé auprès du secrétariat général montre que la majorité des fonds, soit 63 millions de dirhams exactement, émane de l’étranger, souligne le journal.