Jeunesse et sports: Lahcen Sekkouri choisira son secrétaire général parmi 35 candidats | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Lahcen Sekkouri

Lahcen Sekkouri, ministre de la Jeunesse et des sports

© Copyright : DR

Jeunesse et sports: Lahcen Sekkouri choisira son secrétaire général parmi 35 candidats

Par Abdelhafid Lagzouli le 16/12/2015 à 23h11 (mise à jour le 16/12/2015 à 23h49)

Kiosque360. Le ministre de la Jeunesse et des sports devra choisir un secrétaire général du ministère en fin de semaine prochaine. Et le favori serait un membre du parti auquel appartient le ministre.

aA

Le nom du prochain secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des sports sera annoncé en fin de semaine prochaine. «Lahcen Sekkouri, ministre en charge de ce département, avait fixé à deux semaines le délai pour choisir, parmi trente-cinq candidates et candidats, le nom du futur secrétaire», rapporte Assabah dans son numéro de ce jeudi 17 décembre. Et c’est la semaine dernière qu’a pris fin le délai de remise des candidatures de ceux qui souhaitent remplacer Karim Akkari, limogé sur décision de Mohand Laenser.

 

«Rappelons que ce poste est resté vacant durant plusieurs mois avant que le ministre de la Jeunesse et des sports ne reçoive le feu vert du Chef de gouvernement pour démarrer les recrutements», ajoute le journal.

Des postulants, souligne encore Assabah, craignent que certains candidats ne soient favorisés au détriment de ceux qui n’ont aucune appartenance politique. En effet, «des bruits de couloir font état de pressions exercées par le parti politique auquel appartient le ministre de la Jeunesse et des sports», précise le quotidien. Ce dernier serait en train de dessiner un nouvel organigramme pour le ministère dont il est en charge. Dans ce cadre, Assabah n’exclut pas une nouvelle vague de limogeages.

 

Parmi les facteurs qui alimentent les craintes des candidats: le refus du ministre d’instaurer la règle selon laquelle il faut avoir auparavant occupé un poste de direction pour prétendre à ce poste, règle que tente d’imposer le gouvernement pour les recrutements aux postes de hauts responsables.

Parmi les candidats qui ont postulé à ce poste, d’anciens parlementaires, des politiciens et des directeurs centraux au sein du ministère. «Rouh Al Islam Chimi, directeur du budget au ministère, et Abdellatif Abbad, directeur du complexe sportif de Fès, font partie des prétendants», précise Assabah.